Cette année marque le centenaire de la Révolution allemande, une période marqué par plusieurs tentatives du prolétariat allemand de conquérir le pouvoir. C’est pour cette raison que Raison en révolte publie une œuvre méconnue de l’historien trotskiste Pierre Broué. Le texte n’a pas été réédité depuis 1968.

La première moitié du XXe siècle en Allemagne n’a pas seulement été marquée par deux guerres mondiales et le fascisme nazi. Entre 1918 et 1923 a eu lieu la Révolution allemande, connue pour avoir renversé la monarchie et établi la République de Weimar, mais aussi pour la tentative du prolétariat allemand de conquérir le pouvoir. Cette révolution est le lien entre les deux guerres mondiales, elle met fin à la Première, et sa défaite prépare le terrain pour le fascisme.

Auteur :

Pierre Broué (1926-2005), professeur d’histoire à Grenoble. Trotskiste, il fut exclu du Parti Communiste Français et consacrera sa vie entière à la défense des idées du marxisme et de l’histoire du mouvement communiste. Ses œuvres les plus connues sont : La Révolution et la guerre d’Espagne (1961), Trotsky (Biographie – 1988) et Communistes contre Staline (2003)

Auteur de la postface :

Jules Legendre est doctorant en histoire contemporaine à Sciences Po Lyon et militant de Révolution, la section française de la Tendance Marxiste Internationale

Maison d’édition : Raison en Révolte

Sur le texte :

Une révolution n’est pas une pièce en un acte. Dans La Révolution Allemande, Pierre Broué retrace toute l’histoire de la révolution allemande de 1918 à 1923. Dans un texte concis, tiré d’une série d’articles publiés en 1949-1950, il n’expose pas seulement les différentes vagues révolutionnaires que connut la classe ouvrière allemande dans sa tentative de conquête du pouvoir. Il présente également les acteurs et organisations politiques qui jouèrent alors un rôle clé, leur évolution et les processus qui menèrent à l‘échec de la révolution. La Révolution Allemande est la meilleure introduction à une période méconnue de l’histoire allemande, dont les conséquences façonnèrent le cours de l’histoire mondiale.

La période 1923-33 est couverte par une postface spéciale, afin de permettre de traiter des suites de l‘échec de la révolution et notamment de la montée du fascisme hitlérien. Cet ouvrage comprend aussi quelques textes choisis de Rosa Luxemburg et de Léon Trotsky qui permettent de mieux saisir les différentes facettes de cet épisode oublié de luttes de la classe ouvrière.