Avril 21, 2021
Par CNT Travail & Affaires sociales
261 visites


Communication intersyndicale du ministère du travail CGT, CNT, FSU, SUD, avril 2021

Ils et elles risquent la mise en examen pour avoir soutenu Anthony Smith !

L’intersyndicale CGT-FSU-SUD-CNT du Ministère du travail et de l’Inspection du travail a pris connaissance d’une plainte pour « diffamation publique » déposée par Mme AVRIL Zdenka, Responsable de l’Unité Départementale de la DIRECCTE de la Marne, à l’encontre de 3 responsables de l’Union Départementale CGT de la Marne pour leur action dans le cadre de la campagne de soutien à Anthony SMITH, Inspecteur du Travail. On parle d’une possible mise en examen pour un trait d’humour «  »poi(s)son d’Avril ». C’est inacceptable et nous réaffirmons le droit plein et entier à la liberté d’expression syndicale !

Nous sommes choqué-e-s et atterré-e-s de constater que la première responsable du dialogue social départemental, représentante du ministère du travail -oui du travail !-  porte plainte contre la principale organisation syndicale de salariés du département.  Cela en dit long sur l’état de perte de repères des services du Ministère du travail et de son encadrement supérieur !

Cette nouvelle affaire intervient au moment où le tribunal administratif de Strasbourg vient de contraindre, en référé, la DIRECCTE de la Marne à conduire une enquête, suite à de nombreux signalements, sur les conditions de travail et les risques psychosociaux auxquels sont soumis les agents de l’Unité Départementale que dirige Mme AVRIL Zdenka.

Pire, le Ministère accorde la protection fonctionnelle à la directrice, alors qu’elle est si difficile à obtenir pour les agent-e-s réellement agressé-e-s ou menacé-e-s. C’est la responsabilité du Ministère de faire en sorte que cette plainte honteuse soit retirée. Nous exigeons que le Ministère mette fin aux pratiques de cette encadrante, qui, rappelons-le, s’est illustrée pendant l’affaire Anthony SMITH en demandant notamment à un employeur de ne pas satisfaire aux mesures indiquées par cet Inspecteur suite à son contrôle, contrevenant ainsi directement aux dispositions de la Convention 81 de l’Organisation Internationale du travail qui garantit l’indépendance de l’action des inspecteurs du travail!

Nous affirmons notre totale solidarité avec les syndicalistes mis en cause et l’UD CGT de la Marne. Une délégation de nos organisations syndicales sera présente le 14 avril prochain devant le tribunal de Châlons en Champagne pour soutenir les militant-e-s qui se rendront chez le juge.

Les organisations syndicales sont une composante essentielle de la démocratie, ni Mme AVRIL Zdenka, ni aucun patron ne nous fera taire !

Tous ensemble, dans l’unité, Résistance !

CGT-SNTEFP, CNT-TEFP, FSU-SNUTEFE, SUD-TAS, avril 2021.




Source: Cnt-tas.org