Octobre 24, 2021
Par Mondialisme.org
313 visites


Ce texte est extrait d’un livre à paraître sur l’Histoire des Juifs de France, de l’Emancipation (1791) à nos jours. Les extraits choisis concernent principalement trois mythes, répandus notamment aujourd’hui à gauche et à l’extrême gauche :

– le mythe selon lequel la Résistance aurait été particulièrement sensible à l’antisémitisme, à la déportation des juifs et à leur génocide pendant la Seconde Guerre mondiale ;

– le mythe selon lequel la gauche et le CRIF (qui en 1944 regroupait toutes les tendances politiques ET religieuses juives) auraient rapidement tiré les leçons historiques et politiques du judéocide ;

– le mythe selon lequel l’Etat français et l’intelligentsia de gauche auraient eu une attitude « philosémite » après la Libération, mythe diffusé par la mouvance décoloniale dont font partie Houria Bouteldja et le PIR.

Ces extraits n’abordent ni les rapports entre les Juifs autochtones et les autres habitants de l’empire colonial français en Afrique du Nord, pendant la même période, ni les activités des résistants juifs, y compris des Juifs sionistes, contre l’occupant nazi, questions traitées dans d’autres chapitres.

Y.C., Ni patrie ni frontières, 24 octobre 2021




Source: Mondialisme.org