Quand la Covid-19 devient un vĂ©ritable couteau suisse, une catastrophe pouvant servir Ă  tout. Ici Ă  ramener sur la table la rĂ©forme des retraites, rejetĂ©e trĂšs majoritairement par les Français l’hiver dernier. « Demain, nous rembourserons cette dette par de la croissance [
] par des rĂ©formes de structure que je continu d’estimer indispensables, la premiĂšre d’entre elles Ă©tant la rĂ©forme des retraites Â», a expliquĂ© Bruno Le Maire, invitĂ© ce matin dans la matinale de France Inter, au lendemain de sa prĂ©sentation du budget 2021. Se refusant Ă  donner un calendrier, il a insistĂ© sur le besoin de faire cette rĂ©forme. « Elle est nĂ©cessaire pour rĂ©tablir l’équilibre des comptes sociaux Â», a-t-il astucieusement argumentĂ©, alors qu’une estimation du dĂ©ficit des comptes de la sĂ©curitĂ© sociale doit ĂȘtre dĂ©voilĂ©e plus tard dans la journĂ©e. Des dĂ©ficits creusĂ©s par l’écroulement des recettes en cotisations sociales, pour partie dĂ» au choix politiques du gouvernement.

Un sens du timing parfait pour tenter de rendre acceptable et incontournable une rĂ©forme au combien impopulaire. Et un changement de cap vis-Ă -vis du remboursement des dĂ©penses liĂ©es au Covid-19 et au plan de relance de 100 milliards d’euros. « Et puis viendra le temps oĂč il faudra effectivement rembourser cette dette. [
] Et ça se fera par un seul moyen : la croissance Â», disait le mĂȘme ministre de l’Économie, quinze jours aprĂšs le dĂ©confinement. Une ligne argumentaire tenue encore jusqu’au dĂ©but du mois de septembre, face aux inquiĂ©tudes de la droite sur le creusement de la dette de l’État.

Ce retour par la fenĂȘtre de la rĂ©forme des retraites a fait vivement rĂ©agir Yves Veyrier. « Si la prioritĂ© est l’emploi, ce ne peut ĂȘtre de forcer Ă  travailler plus longtemps celles et ceux qui ont encore un emploi au moment de la retraite Â» a rĂ©pondu le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de Force ouvriĂšre dans un tweet. Pas de trĂšs bonne augure pour Jean Castex qui doit rĂ©unir les partenaires sociaux au mois d’octobre dans une confĂ©rence sociale qui devra justement aborder l’évaluation et le financement de la protection sociale.


Article publié le 29 Sep 2020 sur Rapportsdeforce.fr