Mai 11, 2021
Par Extinction Rebellion France
377 visites


Le groupe local de Montpellier mène régulièrement des actions pour sensibiliser les citoyen.ne.s aux méfaits de la publicité (incitation à la surconsommation, surproduction, pollutions directes et indirectes, sexisme, colonisation de nos imaginaires, envahissement de notre espace public …) et pour exiger le retrait de l’affichage publicitaire de l’espace public dans la Métropole de Montpellier.

Le 30 mars nous nous félicitions de l’annonce de la suppression de la publicité par M3M #ironie.

Toute la presse l’avait compris (sauf peut-être les services presse de la Métropole) il s’agissait d’un détournement satirique et idéologique. Notre fausse campagne d’affichage avait eu lieu juste avant le vote du Règlement Local de Publicité Intercommunal par la Métropole qui maintient la même étendue des publicités. Face à l’urgence climatique, déclarée mais non prise en compte par la ville de Montpellier, nous nous emparons des codes graphiques des institutions afin d’accélérer la communication sur le sujet et tenter de faire naître un débat politique et démocratique sur le RLPI.

Le 24 avril nous avons mené une action « La pub tue ! » une escalade, au propre comme au figuré, au cours de laquelle nous avons revendiqué notre fausse campagne.

Durant cette action, plusieurs contrôles d’identité de citoyen.ne.s et une arrestation par des forces de l’ordre arrivées en nombre, un rebelle a été conduit au commissariat central pour un interrogatoire. Protection des panneaux publicitaires !! #Repression​​​​​​​

Une station de Tram « ensanglantée », des bandeaux « La pub tue », des rebelles qui prennent de la hauteur pour exiger à nouveau le retrait de la publicité de nos villes. Des crieurs au son de « Suppression de la pub toxique, place à l’expression publique », « Suppression des panneaux numériques, place à la musique » ont conclu par « JC Decaux au cachot, Paye d’abord des impôts ! » JCDecaux opérateur aux pratiques fiscales douteuses #LuxLeaks , soutenu par Michaël Delafosse maire de Montpellier. Cette action a été agrémentée de quelques fumigènes pour symboliser la pollution engendrée par la pub.

Crédit photo [Antipub : XR Montpellier ensanglante la pub, un militant interpellé La mule du pape](https://www.lamuledupape.com/2021/04/24/antipub-xr-montpellier-ensanglante-la-pub-un-militant-interpelle/)

Nous restons déterminé.e.s, en légitime défense face à l’agression publicitaire et ses pollutions, et exigeons le retrait de la publicité et une vraie végétalisation de nos villes.

Notre fausse campagne d’affichage sur la déclaration d’état d’urgence climatique le 1er juillet 2019 avait été suivie 3 semaines plus tard par la déclaration officielle de Montpellier.

Notre dernière campagne réveillera-t-elle chez @MickaelDelafosse le courage politique de faire de Montpellier une ville vraiment écologique, sans publicité ?




Source: Extinctionrebellion.fr