Février 17, 2021
Par La Rotative (Tours)
315 visites


Aujourd’hui le constat en termes de travail est, dans de nombreuses unités, catastrophique. L’absentéisme non remplacé bat des records. La direction dit ne pas réussir à recruter sur le pôle, mais d’une part les postes n’apparaissent pas et d’autre part les conditions sont telles que nos collègues qui viennent d’arriver pensent bien souvent à repartir.

Aussi, combien parmi nous, épuisés par ce que nous vivons au quotidien au travail, pensent ou imaginent quitter la psychiatrie voire même le CHU à force de subir trop de maltraitance de la part de notre institution ? Ces derniers mois, la réponse de la direction aux problèmes que nous rencontrons consiste à appuyer autant que possible sur la pédale de l’auto remplacement et des heures supplémentaires et à valider du sous-effectif, alors que les effectifs dits « normaux » sont totalement insuffisants.

Autre réponse tout aussi problématique, même si dans l’immédiat elle apporte un soulagement aux équipes, la fermeture de lits en intra, tout comme le CAC, qui a été fermé en novembre l’année dernière [2]. Or nous ne sommes pas une ligne de production de l’industrie qu’on peut fermer ou délocaliser sans conséquences. Si nous avons besoin de lits, c’est pour pouvoir accueillir et soigner les patients qui le nécessitent. C’est donc une fausse réponse à un vrai problème, qui a des conséquences dramatiques sur la qualité des prises en charge et de leurs continuités.

Pour sortir de ce cercle vicieux, nous affirmons que la psychiatrie de Tours (comme partout, d’ailleurs) a besoin immédiatement d’un choc de moyens, financiers et humains. Pour chaque catégorie professionnelle des équipes du pôle, pressurisées par des années de restrictions budgétaires, il faut des créations de postes et des embauches. Et il les faut maintenant, pas dans cinq ans.

Pour discuter de tout cela collectivement et définir les stratégies pour obtenir ce que nous demandons, le collectif de la psychiatrie de Tours propose de nous réunir lors d’une assemblée générale de tous les acteurs et actrices de la psychiatrie le jeudi 18 février 2021 à 14h30 dans les locaux syndicaux de Trousseau !

Illustration : Manifestation des personnels hospitaliers à la suite de la fusion des trois hôpitaux psychiatriques parisiens. Force ouvrière (CC BY-NC 2.0).




Source: Larotative.info