Communiqué de l’union syndicale Solidaires Rhône après qu’un de nos camarades de Solidaires étudiant.es, très actif dans au sein de notre union interprofessionnelle, se soit immolé devant le CROUS de Lyon pour dénoncer la précarité étudiante.

Communiqué de presse Solidaires 69

Vendredi 8 novembre, un camarade de Solidaires étudiant.es, très actif dans au sein de notre union interprofessionnelle, s’est immolé devant le CROUS de Lyon et nous avions relayé le 9 novembre le communiqué de nos camarades de Solidaires étudiant.es.

Par cet acte désespéré et politique, il a voulu alerter sur la précarité étudiante au-delà même de son cas personnel même s’il était touché au premier chef puisque privé de bourse et menacé d’expulsion cette année. Il entendait aussi montrer que cette précarité frappe plus encore celles et ceux qui sont issu.es des classes populaires.

Solidaires Rhône apporte tout son soutien à ses proches, à sa famille et à ses camarades de Solidaires étudiant.es. Cet acte nous marque profondément. Mais malgré la douleur, comme notre camarade nous y invite, nous poursuivrons la lutte.

Déjà, mardi 12 novembre au matin, ce sont plus de 1 500 personnes qui se sont rassemblées devant le CROUS de Lyon avant de partir en manifestation jusqu’à l’université Lyon 2 en passant par le rectorat de Lyon. A saint Étienne, d’où est originaire notre camarade, 500 personnes étaient réunies, plus de 30 villes ont organisé des rassemblements. Ainsi à Paris, un millier de personnes ont marqué leur solidarité, leur colère et leur combativité. Depuis, la mobilisation n’a pas cessé et plusieurs centaines d’étudiant.es était réuni.es en assemblée générale à Lyon 2 le 15 novembre.

Face à cette solidarité militante, le silence institutionnel, les mesures et discours dilatoires voire mensongers des hiérarchies nationale, académique ou de l’université Lyon 2 n’en sont que plus ahurissants et inacceptables alors que la précarité a encore tué dans la métropole lyonnaise ce 13 novembre avec le suicide d’un agent d’un collège de Rillieux.

Solidaires Rhône continuera la lutte, aux côté de ses camarades de Solidaires étudiant.es, contre la précarité et pour un salaire étudiant. Solidaires Rhône appelle ainsi à la journée de mobilisation nationale du mardi 26 novembre.

La précarité tue : Solidaires Rhône appelle à une mobilisation nationale le mardi 26 novembre

Article publié le 16 Nov 2019 sur Rebellyon.info