Juin 21, 2021
Par Rennes Info
299 visites


Ce lundi, les deux opérateurs en charge de la distribution des plis électoraux concernant les éléctions
départementales et régionales sont convoqués pour rendre des comptes des dysfonctionnements à savoir la
non-distribution de la propagande électorale dans des milliers de foyers.

Nous devons clarifier plusieurs éléments avant de jeter l’anathème d’un opérateur privé (Adrexo) qui ne
remplirait pas sa mission comparé à un autre opérateur privé (La Poste) qui serait dans les clous puisque
l’appel d’offre pour le marché de la distribution est un bricolage qui remonte jusqu’aux décisions
politiques de la Macronie elle-même. Le gouvernement veut nous faire croire à la concurrence entre
opérateurs postaux. Or il n’y a qu’un opérateur national, La Poste ! Il y a certes un autre opérateur, Adrexo,
qui est spécialisé dans la distribution de la publicité et qui est loin de couvrir l’ensemble du pays Sur ces 15
lots régionaux, le gouvernement a décidé d’en attribuer 7 à Adrexo : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne
France Comté, Centre-Val de Loire, Grand Est, Hauts de France, Normandie et Pays de la Loire. Pourtant,
nous constatons que le groupe Hopps, (Adrexo) est depuis l’été 2019 au bord du dépôt de bilan. Il a
cumulé 130 millions de pertes en trois ans et il a 23 millions d’euros de dettes Urssaf et TVA pour 540
millions d’euros de chiffre d’affaires….Pour Bercy et Bruno Lemaire, il faut renflouer coûte que coûte
Adrexo et ses dirigeants en leur attribuant les sommes importantes de la distribution des plis électoraux…

Or, Adrexo est dans l’incapacité d’assurer ce travail avec 17 000 salariés à temps partiels. Déjà, depuis
janvier 2021, Adrexo est dans l’incapacité de distribuer la publicité. Les dirigeants de La Poste et ceux
d’Adrexo ont signé une convention pour que ce soit les facteurs de La Poste qui distribuent cette pub « 
Adrexo » !!!!

Concernant les régions confiées au réseau de La Poste, il est demandé aux facteurs d’effectuer ce lourd
travail supplémentaire sans la moindre reconnaissance et en agitant la soi-disant obligation de ne pas
prendre de repos pour passer les plis jusqu’au samedi 26 juin. C’est une pagaille que nous dénonçons parce
que par manque de moyens et de compensation nécessaires, La Poste bloquera inévitablement des courriers
et des colis pour tenter de passer les plis électoraux à la fin de la semaine. Si le contrat n’est pas honoré y
compris en Bretagne, ça sera de la seule responsabilité du Groupe La Poste. Nous apprenons déjà pour le
premier tour des départementales et régionales, les communes de Tresboeuf, Lalleu et La Couyere
en Ille et Vilaine ont interpellé La Poste pour non-distribution.

Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine tient à protester contre cette pagaille prévisible et organisée. L’Etat
décideur et payeur est tout autant responsable de la situation.
Le syndicat SUD-PTT se place du coté de tous les salariés de la distribution pour défendre leurs conditions
de travail : postiers, personnel d’Adrexo ou d’ailleurs. Même genre de patrons, même combat.
Enfin le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine exige le respect de l’électeur et le respect du facteur en
rémunérant ce travail supplémentaire.

Rennes le 21 janvier 2021
Le Bureau départemental




Source: Rennes-info.org