Global

|
antifa

Malik Oussekine et Abdel Benyahia, deux morts parmi tant d’autres. Assassinés un même jour de décembre 1986, les deux jeunes hommes – l’un avait 20, l’autre 22 – sont venus grossir la longue liste des victimes d’un ordre policier raciste. (…)

L’un est resté, nom légué à une triste postérité, l’autre a été oublié. Les deux ont pourtant été semblables victimes, à quelques heures de différence, de la férocité policière. Le premier est mort à Pantin, tué dans un café le 5 décembre 1986 par un inspecteur de (…)

Source: http://bxl.indymedia.org/spip.php?article16329 -