248 visites


Le 20 mars, durant une collecte de produits de première nécessité, la Plume Noire a été attaquée par une cinquantaine de nervis cagoulés qui ont brisé la porte et les vitrines. Certains ont tenté – en vain – d’agresser les gens à l’intérieur. Après quelques saluts nazis et insultes homophobes, ils sont repartis, sans être inquiétés par la police.

Indignées, plus d’une cinquantaine d’organisations – politiques, syndicales, associatives, antifascistes, issues de l’immigration – ont témoigné leur soutien à l’UCL.

Le 3 avril, des rassemblements de soutien ont eu lieu à Bordeaux et au Mans. À Lyon, cela a été impossible : la préfecture a interdit la manif et a rempli le quartier de robocops. L’UCL a dû se limiter à une conférence de presse sous tension. Au même moment, les Loups gris en profitaient pour saccager la Maison de la Mésopotamie, blessant quatre camarades kurdes…

La solidarité avec la Plume noire s’est de nouveau exprimée dans la rue le 10 avril, à Paris à l’occasion d’une manif antifasciste qui a regroupé près de 1 000 personnes ; à Lyon à l’occasion d’une manif de 500 personnes contre les centres de rétention administrative.

Face au fascisme, organisons nos solidarités !




Source: Unioncommunistelibertaire.org