Octobre 1, 2018
Par Marseille Infos Autonomes
310 visites


Avec l’imminence des travaux, ça s’active sur la Plaine ! Nous essayerons de rassembler ici toutes dernières infos, tant sur ce qui s’y passe, que sur les actions et les événements à venir. N’hésitez pas à nous écrire pour nous aider à garder cette page à jour !

Les travaux commencent ? Retrouvez dans l’Appel à la tempête ! le programme des actions prévues !

Pour être sûr·e d’être prévenu·e, envoie « La Plaine vaincra haha » au 07.53.88.31.72

Septembre



Samedi 29 :


Assemblée extraordinaire sur la Plaine, suivie de Sous les arbres La Plaine, une « après-midi pour faire hommage aux arbres de la Plaine, contre le déracinement des arbres, des habitants et des forains de la Plaine. »


Vendredi 28 :

Rebelote des forain.es au Prado le matin. Après ses menaces de la veille, via une demande au préfet de région « de faire respecter l’ordre républicain », Jean-Claude Gaudin propose une réunion lundi après-midi, en échange de la levée du blocus. Rejetée dans un premier temps, cette proposition est finalement acceptée par les forain.es en début d’après-midi.

Cette réunion a pour objet pour les élus d’écouter « les doléances et les éventuelles propositions des forains dans le cadre du réaménagement du marché de la Plaine ». Une proposition creuse de plus, cela fait longtemps que la Ville connaît tant les doléances et les proposition alternatives en question, il est évident qu’elle cherche juste à désamorcer le rapport de force et à gagner du temps.

La ville promet aussi que « les travaux de requalification de la place Jean-Jaurès ne démarreront pas avant que cette rencontre ait pu avoir lieu ». Cependant, on a vu apparaître ce vendredi-même un arrêté municipal sur la Plaine interdisant le stationnement sur toute la place du samedi 29, 13h, au 1er octobre, sachant que le 1er octobre est la date d’ouverture du permis d’abattage des arbres, et que le chantier est supposé commencer début octobre.

Jeudi 27 :

Les trois référés sont rejetés par le tribunal administratif.


L’après-midi, après le marché, les forain.es bloquent les accès au rond-point du Prado, gênant avec succès la circulation dans la ville et l’accès à la foire internationale de Marseille au parc Chanot.


Mercredi 26 :


Le projet de délocalisation du marché boulevard Chave est rejeté par la Ville.


Mardi 25 :


Trois référés sont débattus au tribunal administratif contre l’abattage des arbres, et le projet de « réhabilitation » de la place.

Samedi 22 :

Repas partagé sur la Plaine après le marché.
Grand repas partagé en soutien au marché de la Plaine

Marine Pustorino, maire du 4e et 5e, s’oppose au déplacement du marché sur le boulevard Chave.


Jeudi 20 :


2e réunion de négociation à la Préfecture. Il en ressort les « engagement » suivant de la Ville :

  • Réinstallation de tous les titulaires en règle après les travaux (alors que le plan de rénovation prévoit une baisse du nombre d’emplacement de 300 à 180) ;
  • Étude d’une potentielle installation sur le boulevard Chave pour la durée des travaux (ce qui semble n’être qu’une manœuvre pour gagner du temps, analyse confirmée la semaine suivante) ;
  • Dernier marché prévu pour le samedi 29 septembre.

Vendredi 14 :

2e opération escargot.

Jeudi 13 :

Réunion à la Préfecture avec les représentants de forain.es, rassemblement de soutien de l’Assemblée de la Plaine sur le parvis de la Préfecture.

Week end du 7-9 :
La Plaine on est là Week end de lutte, agrémenté de projections, discussions stratégique, banquet, atelier d’autodéfense juridique, et vide cafoutch.




Vendredi 7 :


Forain.es et militant.es de la Plaine mènent une opération escargot dès 7h du matin dans les rues de Marseille, jusqu’à l’hôtel de ville où iels sont accueilli.es par les CRS. Cette manifestation fait suite à l’échec des négociation du mercredi 5 septembre.
[Brève] Le marché de la Plaine prend la rue !




Mercredi 5 :


Négociations sur le maintient du marché de la Plaine. Après des annonces contradictoires durant l’été, la Ville annonce qu’au lieu des 80 emplacements promis à rester sur la Plaine durant les travaux, tout le monde doit s’en aller ! De plus, aucune solution collective n’est proposée, mais plutôt des relocalisations individuelles sur différents marchés. En un mot, la fin du marché de la Plaine.

Autres médias d’infos sur la lutte de la Plaine :




Source: