Mai 5, 2022
Par Marseille Infos Autonomes
234 visites




Ce mardi 10 mai, à 19h, petit événement à Manifesten, la venue d’Alger de Saadia, une des fondatrices de la toute fraîche revue féministe en arabe et en français, La Place – لبلاصة.

Elle vient nous en détailler le premier numéro, ses fondations, nées « d’une passion littéraire commune, l’écrivaine Annie Ernaux, son livre La Place, et un clin d’oeil aux nombreuses injonctions faites aux femmes de rester à leur place, fil’cousina ».

L’espace est au cœur du projet, avec l’intention claire de « prendre, conquérir, la place qui nous est encore confisquée partout ailleurs ». Au menu du premier numéro : des luttes féministes en Algérie jusqu’à l’intérieur du Hirak, révolution dans la révolution, de la santé communautaire, la sororité et les divorces à la maternité et le « game ovaire » de Sarah Haïdar.



Chacune des rubriques emprunte son titre à une chanson, un livre ou un film créé par une femme ; une façon de rattraper le temps, de récolter le plus de références féminines possibles. L’idée étant de recréer un espace qui manquait au travers d’une revue annuelle qui donne à lire uniquement des femmes : journalistes, militantes, écrivaines, artistes, médecins, artisanes…

Le but, mettre en valeur de leurs productions, leurs combats en Algérie par des entretiens, des chroniques, des créations inédites, des reportages et des images d’archives. Dessiner, en creux de chaque numéro, une certaine vision de leur monde.

A bonnes entendeuses, à mardi.



Présentation du numéro à Alger le 8 mars 2022




Source: Mars-infos.org