Octobre 28, 2021
Par Le Monde Libertaire
244 visites


Image par S. Hermann & F. Richter

Tous les ans, c’est pareil
Et toujours Ă  la mĂȘme saison
AprĂšs le virement de la paye
Comme un coup de canon.

Sur les plages de Normandie
DĂ©barquent un flot d’estivants
En provenance de là ou d’Issy
Aux comportements Ă©tonnants.

Adeptes de la pĂȘche Ă  la mouette
Ils font de grands moulinets
Avec leurs bras de mauviette
Et se donnent des airs assurés.

Avec leurs bottes en caoutchouc
Ils sont heureux comme un pape
Qui aurait donné une interview
A un magazine de farces et attrapes.

Le soir, à la terrasse de l’hîtel
Ils glosent sur le climat local
Se souviennent de Diane Tell
Et pleurent l’époque du GĂ©nĂ©ral.

Le temps de la villégiature
Leur voiture est au garage
Car ils font gaffe Ă  la nature
Mais aussi aux frais de péage.

Mais quand sonne l’heure
Du retour Ă  la vie ordinaire
Sans reproche et sans peur
Ils quittent la station balnéaire.

Et toute l’annĂ©e, ils y pensent
Et ils triment sans relĂąche
Pour les prochaines vacances.
Ah le tas de vieilles ganaches !

CĂ©d.




Source: Monde-libertaire.fr