Octobre 15, 2021
Par Attaque
196 visites


Contra Info / jeudi 14 octobre 2021

Le quartier de Calacoto, dans le secteur sud de la ville de La Paz, où les riches se réfugient, derrière leurs murs et leurs vigiles privés, a vu sa passivité interrompue par le placement d’un engin incendiaire composé de 10 litres d’essence, de poudre noire et d’une minuterie, qui n’a malheureusement pas atteint son objectif.


Le système de détonation était alimenté par une pile 9 volts qui, lors de la fermeture du circuit, aurait dû chauffer une résistance qui, au contact de la poudre noire, aurait dû déclencher l’inflammation du combustible. Nous ne connaissons pas la raison pour laquelle il n’y a pas eu d’explosion, puisque les informations données dans la presse sur les caractéristiques de l’engin ont été falsifiées. Le système avait déjà été testé, mais nous pensons que c’est peut-être la batterie qui n’a pas marché, ou bien que, au contraire, le dispositif ait été désactivé avant sa détonation.

Dans différents territoires, le pouvoir et son appareil répressif ont pris pour cible les lieux et les compas anti-autoritaires qui résistent, irréductibles, à l’enfermement. Cette action est un clin d’œil de complicité, de solidarité et de vengeance pour tou.te.s ces compas kidnappé.e.s dans les cachots des États.

Qu’il soit clair que l’acharnement avec laquelle l’État chilien a utilisé la prison pour punir celles/ceux qui lui ont déclaré guerre ne restera pas sans réponse.

Face à l’attaque répressive, aucun pas en arrière !

C’est dans la continuité de l’offensive que nos compas sont présent.e.s dans les rues. Ceux/celles d’entre nous qui sont dehors assument avec joie la tâche de rappeler aux privilégiés qu’aucun de leurs bâtiments ni de leurs représentants n’est à l’abri de l’attaque de la part de la rage organisée.

Qu’ils sachent que ni ici ni là, ni dans toute la région, aucune assemblée constituante ni aucun processus de réforme de l’État capitaliste n’arrêtera l’action anarchiste. Celle-ci continuera à émerger, même dans les territoires apparemment les plus stériles.

Dans l’action concrète la solidarité devient quelque chose de plus qu’un slogan.

Nous saluons le compagnon Boris(1).

Solidarité internationale avec les prisonnier.e.s de guerre !
Jusqu’à ce que la dernière pierre de la société carcérale tombe !

(1) hospitalisé à l’hôpital Grand Est de Metz (France) depuis le matin de samedi 7 août 2021, suite à un incendie dans sa cellule.

De la presse : « Les artificiers ont découvert ce lundi un engin décrit comme un « engin explosif fictif », devant le consulat du Chilin dans le secteur sud de La Paz. (…) l’enquête est menée par la FELCC [Force spéciale de lutte contre la criminalité] du secteur sud, mais le personnel de sécurité du consulat et l’attaché de police chilien aussi ont été contactés ».




Source: Attaque.noblogs.org