Juin 16, 2022
Par Marseille Infos Autonomes
193 visites

“Bonjour à tous,

Nous nous réunissons aujourd’hui pour dénoncer le racisme et appeler à la solidarité.

Une des formes de racisme est le racisme systémique, le racisme qui est par l’État, ce racisme qui montre clairement comment l’État traite les blancs et les noirs de manière différente, de manière discriminatoire.

Pour comprendre cette réflexion, il est important de savoir que l’Etat donne la responsabilité de fournir l’accès aux droits des demandeurs d’asile à différentes institutions. Des institutions appelées par exemple : OFFI (Office français de l’immigration et de l’intégration) ; SPADA (Structure du Premier Accueil des Demandeurs d’Asile) ou la préfecture. Ces institutions présentent de nombreux dysfonctionnements. Ces dysfonctionnements sont dus au manque de moyens, donnés par l’Etat. Et les institutions qui sont responsables de faire ce travail de leur côté, acceptent ce manque de moyens, elles ne revendiquent pas de meilleures conditions pour faire pleinement un bon travail, pour respecter les droits des personnes en exil.

Je voudrais vous donner un exemple, l’exemple de la SPADA, déléguée par l’OFFI ; et gérée par l’association Forum Refugies. La SPADA, qui est située au 19 rue Cogit, dans le quartier 15 de Marseille. Le Spada est la première structure qui est censée accueillir les demandeurs d’asile. Ce sont eux qui sont censés accompagner les demandeurs d’asile pendant leur demande d’asile, ils doivent leur donner une adresse postale, informer les gens s’ils reçoivent des lettres, les aider à obtenir un accès à l’assurance maladie et faciliter la communication avec des institutions importantes comme l’OFPRA et la CNDA, les structures juridiques qui examinent la demande d’asile.

Je voudrais vous donner un exemple particulier du dysfonctionnement du SPADA, un dysfonctionnement qui a eu un très mauvais impact sur la demande d’asile de plus de 100 demandeurs d’asile à Marseille.

En 2019, le SPADA n’a pas informé ces personnes qu’elles avaient reçu un refus de leur demande d’asile. De ce fait, les personnes n’ont pas pu faire appel contre cette décision et ont vu leur droit d’asile supprimé. Même pour moi, ça s’est produit. La SPADA refuse de reconnaître ses fautes. Dans mon cas, plusieurs avocats et associations ont commencé à faire pression sur les institutions responsables jusqu’à ce que ma demande soit enregistrée à la cnda (la cour nationale du droit d’asile). Après toutes ces difficultés, je suis allé le 2 février 2022 à l’appel pour expliquer les raisons pour lesquelles j’ai fui mon pays et pourquoi je cherche une protection en France. Mais cet aspect n’a même pas été pris en compte par la cour, à cause de mon problème avec le SPADA. Ils ne m’ont jamais demandé les raisons pour lesquelles j’ai demandé l’asile, ils m’ont juste demandé pourquoi je n’ai jamais retiré la lettre au bureau du SPADA. Je leur ai tout expliqué, mais ils ont refusé ma demande d’asile avec l’argument : ” nous avons fait notre travail en vous envoyant la lettre. Elle n’a pas été retirée et l’asile n’a pas été enregistré à temps, c’est la seule chose qui compte. Ce qui s’est passé entre vous et le pada ne nous concerne pas “. Donc maintenant mon droit d’asile est terminé à cause d’un problème administratif, je n’ai pas eu l’occasion de m’expliquer.

Et même maintenant, en 2022, le SPADA a encore beaucoup de dysfonctionnements. Les gens ne reçoivent pas les lettres d’importation à temps, et cela leur cause beaucoup de problèmes. Nous demandons donc à l’Etat de prendre ses responsabilités, de respecter les droits des personnes, d’arrêter ce racisme et de commencer à nous traiter de la même manière qu’ils traitent les réfugiés ukrainiens.”

“Hello good afternoon everybody,

We are gethering together today to denonce racism and to call out for solidarity.

So to say, one way of racism is the systematical racism, the racism that is practiced by the state, this racism that shows clearly the way how the state are treating white and black people in a different manner, in a discriminatif manner.

To understand that reflection, it is importaint to know, that the state is giving the responsability to provide the acces of the asylum seekers rights to different institutions. Institutions called for example : OFFI (Office français de l’immigration et de l’integration) ; SPADA (Structure du Premier Accueil des Demandeurs d’Asile) or the préfecture. This institutions have a lot of disfunctions. This disfunctions are caused by lack of means, giving by the state. And the institutions who are responsible to do this job on their side , are accepting this lack of means, they are not revendicating better conditions to fully do a good job, to respect the rights of people in exil.

I would like to give you one example, the example of the SPADA, delegated by the OFFI ; and managed by the association Forum Refugies. The SPADA, that is situated at 19 rue Cogit, in the 15 neighbourhood of Marseille. The Spada is the first sturcture who is spposed to welcome asylum seekers. They are the one who are supposed to accomgane the asylum seekers during their asylum application, they need to give them a post adresse, to inform people if they get letters, help them to get acces of health insurance and to facilitate the communication with important institutions like OFPRA and CNDA, the juridical structures that are examinating the asylum application.

I want to give you one particular example of the disfunctioning of the SPADA, a disfunction that had a very bad impact for the asylum application for more than 100 asylum seekers in Marseille.

In 2019 the SPADA did not inform these people that they recive their refus of their asylum application. Because of this, people where not able to appeal against this decision and were seeing their right of asylm finished. Even for me it was happening. SPADA refused to recognize their faults. In my case different laywers and associations started to put presure to the responsible instituations until my apeal get regsitered at the cnda (the national court of asylum right). After all this dificulties i went on the 2nd of February 2022 to the appeal to explain the reasons why i fled my country and why i seek for protection in France. But this aspect where not even considered at the court, because of my problem with the SPADA. They never ask me anything about my reasons to seek asylum, they just ask me why i never collected the letter at the SPADA office. I explained them everything, but they refused my asylum application with the argumentation : « we did our job to send you the letter. It was not collected and the apeal where not registered at time, this is the only thing that matters. What happen between you and the pada is not our issue ». So now my right of asylum is finished because of a administrative problem, i did not have any opportunity to explain myself.

And even now in 2022 the SPADA is still having a lot of dysfunctions. People don’t get importaint letters by time, and this cause them a lot of problems. So now we are calling on the state, to take up their responsabilites, to respect peoples rights and to stop this racism and to start to treat us the same way they treat ukreinan refugees.”




Source: Mars-infos.org