Dies irœ, Dies illa

Solvet scelum in favilla.

Jamais ne viendra donc la fin ?

Dorment-ils tous, les meurt-de-faim ?

Jamais, jamais le dernier jour

Ne les jettera-t-il à leur tour

Dans les angoisses de la mort,

Ces bandits que la rage mord ?


Vieilleries