Mars 7, 2018
Par Indymedia Bruxsel
222 visites

Global

|
,

Après les remous déclenchés par Nyansapo, un festival afroféministe organisé par le collectif Mwasi qui prévoyait des espaces réservés aux femmes noires, la journaliste et militante Rokhaya Diallo explique pour elle la nécessité de la non-mixité pour lutter contre les inégalités et obtenir l’émancipation des minorités discriminées.

Voici l’histoire d’un modeste festival féministe qui a déclenché une tempête nationale.

A l’origine de la controverse, les réseaux proches du Front National, dont son trésorier (…)




Source: