*ouverture du bar une heure avant*

*fermeture du lieu à 22h*

On travaille sur ce projet depuis 2 ans. Notre démarche est collective, l’écriture et la mise en scène ont été pensées par tout le groupe. On avait déjà joué le premier acte à la Chapelle à Toulouse pendant les 10 jours d’autodéfense en avril dernier.

Pour planter le décor : Zelda Fitzgerald, Camille Claudel et Madeleine Pelletier sont en promenade dans le parc d’un hôpital psychiatrique où elles sont internées vers 1930. Elles y découvrent le livre de Foucault et en font une lecture collective et commentée. Leur flamboyante imagination les embarque dans un récit loufoque de la vie de médecins et de personnages fictifs d’internés aux XVIIème et XVIIIème siècle.

Nos recherches orientées par nos propres positions de blanches, et les sources historiques limitées que nous avons réussi à trouver, nous ont conduit à choisir ces trois personnages de femmes blanches, dont deux sont issues de milieux très bourgeois, internées au vingtième siècle en France et aux États-Unis. Leurs vécus sont loin d’être représentatifs de l’expérience de toutes les victimes de la psychiatrie.

Le 24 on joue en soutien à la mutuelle transpédégouine de toulouse, un réseau d’entraide matérielle communautaire, anticapitaliste et antiautoritaire.

Le 25 c’est en soutien à un pote incarcéré.

Yaura à bar sur place à chaque fois, et peut être de la bouffe si des gent.e.s se motivent à la faire. Le spectacle dure environ 2 heures sans entracte, est en français, le lieu n’est pas accessible en fauteuil, l’entrée est gratuite et les contributions se feront au chapeau. C’est possible de vous envoyer le texte intégral sur demande.



Article publié le 15 Mai 2019 sur Iaata.info