L’ANTRE D’EUX, c’est une association gaillacoise (et des alentours) qui accueille depuis 4 ans des personnes en exil, la plupart du temps mineures, qui cherche refuge dans le Tarn. Dans des familles ou des colocations, les jeunes sont accueillis bénévolement et solidairement, pour plusieurs mois.

Toute personne mineure et non accompagnée (c’est à dire sans représentant légaux sur le sol français), qu’importe son pays de naissance, est protégée par l’État français qui a signé la convention internationale des droits de l’enfant (protection, accès à l’école, lieu d’accueil, santé ect…). Pour beaucoup de jeunes les preuves de leur minorité ne sont pas reconnues par les institutions qui les laissent à la rue sans protection. C’est précisément ici que la solidarité du réseau de l’Antre D’eux intervient, notamment en faisant les démarches administratives qui permettront aux jeunes de faire reconnaître leur minorité par les institutions et d’avoir accès à leur droits.

Le projet de l’Antre D’eux (l’association est créée en août 2019) c’est avant tout l’accueil, mais aussi l’accompagnement aux soins, à la scolarité, aux loisirs, au sport, à l’éducation et vers le travail, avec une approche militante et décoloniale. Concrètement ce sont entre 20 et 30 jeunes accueilli.e.s (environ 80 depuis 4 ans), 6 familles d’accueil, une maison en autogestion de 100m2 à Gaillac (dite la « maison blanche »), une vingtaine de personnes solidaires et actives, des voyages à Paris pour faire les passeports et cartes consulaires, des ateliers et activités diverses (théâtre, éducation sexuelle, foot, piscine, …) et des événements pour autofinancer le projet (concerts, projections, repas,…).

WOAKADALEN, c’est le volet paysan du collectif, sur un terrain de 4ha proche du village de Cadalen. Ici le verger bio qui a été racheté grâce aux dons en 2019 est entretenu collectivement, les personnes accueillies comme les bénévoles participent aux travaux et aux récoltes.

L’objectif c’est de rendre accessible une nourriture de qualité et de participer à une agriculture écologique et anticapitaliste. Pas d’exploitation des humain.es comme de la terre, chacun.e donne ce qu’il ou elle peut, on s’adapte en fonction des ressources. Pour l’instant les ventes de fruits, directes ou via des coopératives paysannes, permettent de financer l’Antre D’eux, d’aider les familles d’accueil ou donner de l’argent de poche aux jeunes. À terme l’association veut pouvoir rétribuer celles et ceux qui travaillerons sur le terrain. Pour les militant.es et bénévoles du réseau WOAKADALEN / l’Antre D’eux, les projets et les objectifs des 2 associations sont liés et prennent tout leur sens ainsi. Sans aucune prétention c’est une petite coopérative intégrale qui commence à prendre forme dans la région autour de Gaillac, et les énergies diverses qui souhaitent apporter leur eau au moulin sont les bienvenues.

Bien que l’autonomie et l’autogestion soient dans le viseur, aujourd’hui c’est en partie grâce aux dons financiers et solidaires que l’association vit.

N’hésitez pas à cliquer sur ce lien pour soutenir l’association et nous aider à terminer les travaux de la Maison Blanche :

https://www.helloasso.com/associations/l%20antre%20d%20eux/collectes/travaux-a-la-maison-collective-et-solidaire-de-l-antre-deux

Pour nous contacter : [email protected]




Source: Iaata.info