Octobre 17, 2021
Par Rennes Info
342 visites


Face à la situation totalement inadmissible au campement des Gayeulles, avec plus de 110 personnes sans abri ou en précarité absolue, l’interorga de soutien aux personnes exilées a décidé de manifester et de procéder à une réquisition le samedi 16 octobre.

La manifestation, rejointe par la pride initiée par le Front Révolutionnaire AntiPatriarcal, s’est avancée vers l’avenue Janvier.
C’est là que nous avons réquisitionné une école, vide depuis des mois, mettant à l’abri une vingtaine de familles avec enfants.

L’élu de permanence venu rapidement sur place a d’abord déclaré qu’il n’y aurait pas d’évacuation, mais un moment plus tard, il nous annonçait que le cabinet de la Maire demandait l’évacuation. Les gendarmes mobiles sont arrivés en nombre, casqués, matraque prête à l’emploi. Nous avons décidé de quitter les lieux en manifestation, en criant notre colère.

Le NPA dénonce la politique de la Mairie (PS-EELV-PC) qui persiste dans sa politique cynique et montre, une fois de plus, son vrai visage en remettant des familles, des enfants, à la rue. La majorité municipale préfère investir dans la gentrification du centre ville plutôt que dans l’hébergement des personnes à la rue.

Face à ce nouveau scandale, le NPA sera au rendez-vous ce lundi 18 octobre, à 18h, place de l’Hôtel de Ville.




Source: Rennes-info.org