Avril 21, 2021
Par Le Poing
193 visites


Ce vendredi à l’initiative de La Libre Pensée – Fédération unie de l’Hérault un rassemblement d’une cinquantaine de personnes contre la loi visant à renforcer les principes républicains, ancienne loi séparatisme, s’est tenu devant la Préfecture de Montpellier.

Le 12 avril 2021, le Sénat a adopté en première lecture, avec modifications, le projet de loi par 208 voix, contre 109 voix et 27 abstentions.

Le projet de loi vise officiellement à « lutter contre le séparatisme et les atteintes à la citoyenneté. Il entend apporter des réponses au repli communautaire et au développement de l’islamisme radical, en renforçant le respect des principes républicains et en modifiant les lois sur les cultes. »

Seulement 50 personnes présentes ce vendredi, et aucune présence des citoyen(ne)s directement concerné(e)s. Une délégation a demandé à être reçue, cela a été refusé en raison de l’horaire, 17h.

Le micro s’est donc ouvert à plusieurs interventions après celle de la Libre Pensée.

Pour les Gilets Jaunes, devant un rassemblement si peu fréquenté « ce que l’on peut regretter ce n’est pas le bruit des bottes mais le silence des pantoufles. »

Une représentante d’ATTAC a bien précisé que le vrai séparatisme en action en France aujourd’hui c’est celui des puissants et des riches contre les pauvres.

L’association Saudade a longuement témoigné sur les dangers à venir de la mise en œuvre de cette loi, deux artistes sont intervenus également. Un pour nous alarmer sur les dangers de la consommation et un occupant du Centre Chorégraphique National pour exprimer sa solidarité et appeler à la manifestation de vendredi 23 Avril à 12h30, baptisée « Amène ton monde ».

C’est Générations qui a fermé le bal des interventions.

Mais l’absence de mobilisation des associations, collectifs, mouvements, syndicats ou partis à Montpellier contre cette loi, raciste et tout aussi liberticide que la loi de sécurité globale, pose question…




Source: Lepoing.net