Mai 3, 2019
Par REFLEXes
199 visites


LE 11 mai prochain doit avoir lieu a Nogent-sur-Marne dans le 94 une journée d’hommage aux combattants d’Indochine.

N’ayant aucune sympathie pour les milieux militaires et leurs commémorations il est fort rare que nous nous exprimions sur le sujet, et les dates des 14 juillet, 11 novembre et autres 8 mai ne nous passionnent guère en général[]. Toutefois il arrive que certaines de ces commémorations retiennent toute notre attention. Ce fût le cas en juin 2012 lors de la manifestation à Paris pour « l’honneur de l’armée française en Algérie » : organisée entre autres par le Cercle National des Combattants (CNC) de Roger Holeindre, l’Association pour la défense des intérêts moraux et matériels des anciens détenus de l’Algérie française (ADIMAD, les anciens de l’OAS) ou encore France Résistante de Pierre Descaves (ex OAS, ex FN, aujourd’hui au Parti de la France de Carl Lang) et soutenue par la Nouvelle Droite Populaire, Synthèse Nationale ou encore le Parti de la France (PdF). Réunissant environ 1000 personnes qui défileront du Rond-point des Champs-Elysées au Trocadéro la manif[] s’était conclue par des prises de paroles où étaient dénoncés pêle-mêle les communistes, les « fellaghas », les traitres.. bref en un mot l’anti-France.

La date du 11 mai prochain s’annonce du même acabit. En effet au delà de la question même du colonialisme et de ses crimes qui nous rendent peu sympathique ce genre d’événement, les 1ers noms de participants et invités annoncés pour cette journée ont de quoi nous faire pâlir.

Tout d’abord cette journée est parrainée par le colonel Jean Luciani. Il y a effectivement toute sa place puisqu’il fut capitaine au 1er BEP (Bataillon Etranger Parachutiste) à Dien Bien Phu, et sera fait prisonnier (par « LE » Viet-Minh comme il est de coutume de dire dans ces milieux). Mais c’est surtout l’homme politique qui nous intéresse dans cette histoire : venant du CNIP (Cercle National des Indépendants et Paysans[]) à Nogent-sur-Marne justement, il rejoint le FN et en devient conseiller régional Ile-de-France de 1992 à 1998. Lors de la scission de 1998 il choisit Bruno Megret et le MNR et en devient très rapidement le secrétaire régional d’Ile-de-France et le secrétaire départemental du Val-de-Marne[]. Il sera candidat MNR à différentes élections jusqu’en 2003, date à partir de laquelle le MNR va connaitre son déclin, ce qui mettra sur la touche le Colonel.

Figurent aussi en bonne place comme invités le « sergent » Roger Holeindre, Popeye pour ses amis, et que l’on ne présentera plus ici tant son parcours est lié à l’histoire de l’extrême droite française (de l’Algérie française et l’OAS au FN en passant par la campagne présidentielle de 1965 de Tixier-Vignancour …aujourd’hui au Parti de la France, chez les nostalgiques du FN d’avant Marine), ou encore le Père Jean-Paul Argouarc’h.

Des paras du 8me R.P.C. en opération d’infiltration dans les zones tenues par le FLN lors de la guerre d’Algérie. R. Holeindre est au 2nd rang à … l’extrême droite, mais ça on le sait depuis longtemps !

Le père Argouarc’h, à l’inverse de « Popeye », est certainement bien moins connu du grand public mais n’en reste pas moins un sacré personnage :
Fils d’un militaire putschiste il grandit dans une Algérie qui se bat pour son indépendance, s’il est trop jeune pour participer au putsch d’Alger il en garde une véritable rancœur. Engagé il choisit les paras, et rejoint le 13e régiment de dragons parachutiste[]. Après l’armée il trouve sa « voie » dans la spiritualité en découvrant le village d’enfants de Riaumont, haut lieu du scoutisme et du catholicisme intégriste sans toutefois être lié directement à la Fraternité Saint-Pie X, et dont il devient l’autorité religieuse[]. JP Argouarc’h racontera « son » histoire du village de Riaumont dans l’ouvrage Riaumont, Passion et Résurrection préfacé par Jean Raspail et avec une postface de Serge de Beketch, ses deux signatures montrant là l’importance de ce personnage et de ce lieu emblématique pour les traditionalistes.

Notre curé intégriste fait par la suite le lien entre certains milieux militaires (aumônier des scouts paras, il est aussi officieusement l’aumônier de l’Union Nationale de Parachutistes[], et présent lors de nombreuses commémorations ou dépôts de gerbes), les nostalgiques du « bon temps des colonies » et la mouvance catholique intégriste. Il est en effet régulièrement présent aux côtés des mouvements anti-avortement tel que SOS Tout-Petits, il est également invité régulier du Cercle Renaissance de Michel de Rostolan[] ou plus récemment au côté de Civitas lors des Manifs pour Tous.

C’est tout naturellement qu’il a été ces dernières années régulièrement sollicité pour les messes de funérailles de quelques figures de cette mouvance, tel que Serge de Beketch, ou encore Guy Steinbach[].

Voici donc pour les invités et autres « parrains » de cette journée qui sent bon la vieille France, celle des valeurs chrétiennes et nostalgiques des colonies, et qui devraient en soit nous suffire à nous donner la nausée (pour ne pas dire la gerbe, que l’on déposerait bien volontiers à leurs pieds).

Le numéro des 20 ans sortie à l’automne dernier, avec une interview de Robert Ménard annoncé en couverture[], permet à Eugène/Eric de nous rappeler la ligne éditoriale de la revue dans l’édito :

Au vu de tout cela, avec un tel parrain, des invités et un organisateur de ce niveau là, on sait très précisément à quoi s’attendre pour cette journée. Si on rajoute à cela les réseaux sur lesquels l’information circule (le site de l’ex Œuvre Française Jeune Nation, Radio Courtoisie, les milieux cathos-militaires, les nostalgiques de l’Algérie française..) et l’annonce faite sur l’affiche de la présence de nombreux stands d’éditeurs et de dédicaces d’auteurs, il ne fait aucun doute que cette journée aura le goût des grands barnums de l’extrême droite radicale que sont par exemple les tables rondes de Terre & Peuple ou encore les Journées de Synthèse Nationale. Voila de quoi en intéresser plus d’un, notamment chez les Amis de Pierre Sidos[] qui seront de sortie dans la capitale ce jour là, puisque le 11 mai est aussi le jour du défilé en l’honneur de Jeanne d’Arc, défilé où ils ont l’habitude de venir renforcer les rangs du service d’Ordre de Civitas. Les horaires de ces deux initiatives permettant clairement de basculer de l’une à l’autre, il y a fort à parier que les rues de Nogent-sur-Marne seront bizarrement occupées dimanche prochain.

Cet article est libre de droit, mais nous vous demandons de bien vouloir en préciser la source si vous en reprenez les infos :
REFLEXes http://reflexes.samizdat.net , contact : reflexes(a)samizdat.net




Source: