Le forum du Karnaval Humanitaire revient cette année pour partager des idées politiques de l’espace !

Conférences gesticulées et débats d’idées s’invitent au programme du Karnaval Humanitaire 2019, ce festival étudiant, alternatif et solidaire que tu attends impatiemment chaque année. Le campus de l’INSA sera alors le théâtre de conférences et de discussions enflammées sur l’agriculture industrielle, l’actualité du féminisme, l’importance de la presse indépendante dans un monde en crise, la ZAD de Notre-Dames-des-Landes et les moyens d’action politique pour une émancipation collective.

Lundi 25 et mardi 26 mars, n’hésite plus, rejoins le site du festival le midi et le soir pour discuter et festoyer les possibles politiques d’une justice sociale et environnementale à la hauteur des enjeux de notre siècle !

Prix libre pour les conférences

Au Programme :

La Karnaval Humanitaire 27e édition du 23 au 30 mars

LUNDI 25 MARS

12h20 à 14h Conférence gesticulée « De la fourche à la fourchette, ou l’inverse » – par Mathieu Dalmais, agronome et militant ISF, auteur d’une précédente conférence « Pourquoi je refuse mon diplôme d’ingénieur ».

> Alors que les désastres écologiques, économiques et sociaux d’une agriculture industrielle ne sont plus à démontrer, les initiatives pour produire, transformer et consommer autrement fleurissent, des plus intéressantes aux plus détestables. Les tenants de l’agriculture industrielle argumentent qu’elle est nécessaire pour nourrir les pauvres et se réjouissent d’une dualisation des modèles agricoles et alimentaires qui ne la remet pas en cause, et dont ils espèrent bien tirer profit. Il devient primordial de penser comment généraliser l’accès de tous et toutes à une alimentation de qualité. Et l’on exerçait la souveraineté alimentaire grâce à une sécurité sociale alimentaire ?

19h à 21h Conférence gesticulée « Retour vers le No Future » – par Job.

> Comment sortir du sentiment d’impuissance face aux rapports de pouvoir ? Dans un système qui détruit tout, de notre environnement à notre santé mentale, comment dépasser ce constat du mouvement punk pour agir à travers l’autonomie collective ? Dans ce voyage on croise des philosophes, des scientifiques, des militantes écoféministes. On y parle de lien, d’émotions, de société, d’éthique, de culture… et de tout ce qui peut nous aider à aller vers plus de coopération afin d’identifier des pistes d’actions concrètes.

MARDI 26 MARS

12h20 à 14h Conférence gesticulée « Autrices, lutteuses et poétesses remontent en selle ! Ou comment l’expérience de la non-mixité nous transforme… » – par Laure Clerjon.

> Laure nous raconte comment sa rencontre avec le féminisme dans les années 90 a bouleversé sa compréhension du monde. « Une femme sans homme, c’est comme un poisson sans bicyclette ! » scandaient les militantes des années 70, mais les femmes à bicyclette aujourd’hui, elles en sont où ? Laure partage avec nous son expérience, ses analyses et les leviers collectifs qu’elle a identifié pour agir…



19h à 22h
Conférence-débat “Sans presse libre, pas de changement du monde” – par Hervé Kempf, auteur de ‘Comment les riches détruisent la planète’ et rédacteur en chef du quotidien de l’écologie Reporterre.

> A l’heure d’une crise écologique et sociale historique, les gouvernements et les classes dirigeantes restent dans les schémas productivistes et destructeurs. Comment initier le changement nécessaire alors que les grands moyens d’information sont contrôlés par les ultra-riches ? Sommes-nous encore en démocratie ? Où sont les leviers de la transformation ? Une conférence pour défricher ces questions et tenter d’y répondre ensemble.

> En introduction, deux membres du Fond de dotation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes : L’année 2018 a été une période charnière pour la zad de Notre-Dame-des-Landes. D’une folle victoire contre l’État et le capitalisme avec l’abandon du projet d’aéroport en début d’année, aux violentes expulsions par l’armée et ses blindés au début de l’été, la zad a changé. L’agro-industrie convoite ses terres et l’Etat tente une nouvelle fois de se faire passer pour l’arbitre via des « négociations » avec des porteurs de projet de la zad. Alors elle prépare sa défense et se lance dans une nouvelle aventure : le rachat collectif des terres, des bâtis et des forêts de la ZAD par le biais du fond de dotation La Terre en Commun.

Et sur les deux jours, de 12h à 18h, vous pourrez profiter sur le site d’une bibliothèque partagée, partager des docs chouettes sur une Pirate Box, et rendre visite aux stands associatifs que nous accueillerons : Reporterre, La Monnaie Libre, l’Afev France, L’Aigle Rouge, la Librairie La Gryffe, un infokiosk de la ZAD…!


Accès au site :

Tram T1 : arrêt INSA – Einstein

Tram T4 : arrêt La Doua – Gaston Berger

Et plus précisément : Pelouse des Humanités, Campus de la Doua (Villeurbanne)


Plus d’info sur : karnaval.fr


Cet évènement est organisé par le Karnaval Humanitaire pour sa 27e édition.

Plus d’info sur le reste de la programmation (concerts, art de rue, défilé déguisé, scène ouverte, bal folk et bien d’autres animations) sur nos évènements Facebook ou sur www.karnaval.fr