Juillet 11, 2022
Par Contre Attaque
179 visites

Samedi 9 juillet à Paris, les Gilets Jaunes manifestaient pour la jeunesse.

L’appel dénonçait «plusieurs dizaines de milliers d’étudiants en situation de précarité, un nouveau poste de professeurs sur trois pourvu en Île-de-France à la rentrée» ou encore «beaucoup d’étudiants sans affectations après le lycée qui se retrouvent abandonnés».

Le régime installe une école à deux vitesse : l’une publique, à bout de souffle, l’autre, privée, qui propose des filières confortables pour les enfants de riches. La lutte des classes a lieu dès l’enfance. Les manifestants et manifestantes ont donc défilé depuis Jussieu derrière une banderole «La jeunesse emmerde le libéralisme» en passant devant plusieurs lycées. Prémisses d’une rentrée agitée ?


📷 : Serge d’Igniazio
Banderole : Black Lines




Source: Contre-attaque.net