Avril 19, 2021
Par Sans Nom
210 visites


La Hantise

Une obsession vicennale imprĂ©gnĂ©e de fiel. PĂ©riodiquement, nous avons Ă©tĂ© informĂ©s de son Ă©volution, lorsqu’elle se manifeste de maniĂšre publique. Non seulement parce que cette obsession nous touche malheureusement directement, mais aussi et surtout en raison des effets qu’elle a eus au fil du temps, produisant des miasmes y compris hilarants. Comme tout cela se passe en France, nous ne nous en sommes pas occupĂ©s pendant de nombreuses annĂ©es. AprĂšs tout, vu d’autant de kilomĂštres de distance, il ne s’agit de rien de plus qu’une pĂ©nible histoire privĂ©e d’un cas humain. Le personnage vit Ă  Paris, et la nature lui a jouĂ© un mauvais tour. D’un cĂŽtĂ©, elle a Ă©tĂ© gĂ©nĂ©reuse avec lui, en le dotant d’une certaine intelligence ; d’un autre, elle a Ă©tĂ© rosse, puisqu’elle a gĂąchĂ© ce don en faisant couler dans ses veines non pas du sang, mais du fiel. Le rĂ©sultat fait froid dans le dos. Tant qu’il est calme et tranquille, il rĂ©ussit parfois Ă  raisonner de maniĂšre sensĂ©e ; mais dĂšs que le fiel commence Ă  couler, Ă  lui monter aux yeux, Ă  lui pomper le cƓur, Ă  irriguer son cerveau – ce qui lui arrive de plus en plus souvent, car il est assez colĂ©rique – il devient bagarreur, dĂ©blatĂ©rant des absurditĂ©s sans queue ni tĂȘte, et n’a mĂȘme pas besoin d’additifs pour chercher n’importe quel prĂ©texte et dĂ©clencher la rixe. L’« homme du ressentiment » dĂ©crit par Nietzsche trouve l’une de ses plus parfaites incarnations prĂ©cisĂ©ment chez ce maoĂŻste repenti aux prĂ©tentions libertaires, chez cet hyper-mĂ©ga-ultra critique qui se pose en gourou de la pensĂ©e subversive en France (en Europe, sur Terre, dans l’Univers) et se consume de bile contre tous ceux qu’il soupçonne de lui faire de l’ombre (peu importe qu’ils soient insurrectionalistes, communisateurs, anti-industriels
). Contre eux tous, il dĂ©ploie son artillerie pĂ©dante faite de procĂšs d’intentions, de syllogismes, d’allĂ©gations et d’accusations farfelues, le tout basĂ© sur une seule stratĂ©gie : brailler contre toute intrusion en ouvrant un feu de barrage composĂ© d’accusations de rĂ©ductionnisme (toujours), d’opportunisme (souvent), de nĂ©gationnisme (parfois). Son vrai nom n’est pas pertinent ici, puisque l’A.D. de la subversion utilise plusieurs noms virtuels ; pour notre part, depuis de nombreuses annĂ©es, nous l’appelons simplement « le Pauvre Type ».

Il y a quelques jours, il a eu la mauvaise idĂ©e de toquer Ă  notre porte pour la Ă©niĂšme fois, non pas pour nous offrir quelque sucrerie non sollicitĂ©e de sa science de je-sais-tout (de la physique Ă  l’histoire, de la philosophie Ă  l’économie, il n’y a pas un domaine dans lequel il ne se professe pas champion), mais pour nous dĂ©livrer en personne le fruit mĂ»r de son obsession Ă  notre Ă©gard. Franchement, c’était trop pour nous. Oui, on sait que certains cas humains doivent ĂȘtre ignorĂ©s afin de ne pas les exciter davantage, mais aprĂšs tout
 il y a toujours un confinement Ă  Ă©gayer. Que nos lecteurs prennent ce qui suit trÚÚÚÚs Ă  la lĂ©gĂšre, comme un simple interlude comique qui ne se reproduira pas.


 Lire la suite dans le PDF ci-contre, dans une traduction revue de huit pages, du texte paru en italien sur Finimondo le 31 mars 2021




Source: Sansnom.noblogs.org