Décembre 5, 2022
Par Lundi matin
186 visites

Alors que le soulèvement iranien persiste et dure, Parham Shahrjerdi nous a transmis ce texte persan mis en musique ainsi que sa traduction : « La guerre est la vérité même ».

La guerre est la vérité même

En temps de guerre, les rideaux se lèvent et la vérité apparaît telle qu’elle est

En temps de guerre, la vérité ne peut être maquillée

En temps de guerre, on ne peut faire du cinéma

Quand on assassine Fereshteh Ahmadi et que sa fille n’a rien, rien d’autre que la terre sa tombe

Quand on viole des femmes en pleine rue

Quand on ouvre le coffre d’une voiture et on te prend comme butin

Quand on sort un pistolet de son sac banane et on te tire dessus

Quand on attaque les écoles, et les universités

Quand on kidnappe des corps, vivants ou morts

Quand on accuse Niloufar Hamedi et Elaheh Mohamadi d’espionnage

Cela signifie que chaque jour nous sommes en guerre, et la guerre révèle la vérité

La vérité est criante tous les jours depuis 40 jours et 40 ans : c’est la guerre, et l’ennemi est là pour te tuer

L’ennemi est là pour te détruire

C’est la guerre et nous vivons en territoire occupé

Nous sommes en état de guerre

Aujourd’hui, ce soir, des femmes en Iran donnent leurs vies pour montrer ce qui est vraiment la désobéissance :

Chaque fois qu’elles enlèvent leur foulard, dans la rue, à l’université, à l’école

Chaque fois qu’elles brûlent une écharpe, un fichu

Chaque fois qu’elles tiennent tête et disent non

Chaque fois que les ouvriers barrent les routes et occupent les usines

Chaque fois que des mains désobéissantes barricadent les rues et font fuir les forces anti-émeutes

Chaque fois que des postes de police, des centres de Basij et des bâtiments du régime sont incendiés

Chaque fois que des étudiants refusent d’être étudiants de la République islamique

Chaque fois que des écoliers refusent d’être des élèves de la République islamique

Chaque fois que les citoyens

Chaque fois que les murs fuient la République islamique et se remplacent par d’autres noms révolutionnaires :

Mahsa, Hadis, Sarina, Nika

Et

A chaque fois que Sistan-et-Baloutchistan

A chaque fois que Kurdistan

Chaque fois que chaque coin de l’Iran

A chaque fois qu’on dit non, la République Islamique se désagrège

La guerre d’aujourd’hui ne date pas d’hier. Derrière ,il y a quatre décennies de soulèvements et de rébellions qui ont poussé, progressé, et qui ont été réprimées, détruites, mais, à chaque fois elles ont laissé une marque, une trace, un symbole. La guerre d’aujourd’hui appelle tous les mouvements de libération. Il leur demande du secours pour ne plus jamais baisser les bras. Il leur demande de se rappeler, de ne jamais oublier, qu’une révolution véritable est celle qui ne finit jamais, elle devient permanente.

Sachons apprécier cette guerre et cette vérité démasquée

La guerre est la vérité même et nous sommes en état de guerre

La révolution nous rappelle que rien n’est certain

et que

Tout est en train de devenir.

produced by Lukas Koenig, Nik Hummer and Rojin Sharafi

drums/bass/synthesizers by Lukas Koenig

modular synthesizer by Nik Hummer

voice/voice processing by Rojin Sharafi

recorded/mixed by Lukas Koenig and Nik Hummer at minusgroundzero studio,

Vienna

mastered by Audiobomber

text by Parham Shahrjerdi

translation by Aida Ebrahimi

cover art by Mina M.Jafari

video by Siavash Talebi




Source: Lundi.am