Aujourd’hui c’est le troisième jours de grève de la faim au CRA2 du Mesnil-Amelot, avec des gens qui viennent du batiment 9, 10, 11 et 12. Les flics viennent toujours chez nous le matin, le midi, le soir et ils nous disent ” Pourquoi vous ne venez pas manger” ou “C’est quoi le motif ?” Chaqcun à son motif.

On est contre la différence de traitement entre les deux CRA [au CRA3 ils ont le droit a garder la nourriture après le parloir et l’OFII leurs achète des gateaux]. La bouffe des gamelles est inmangeable, t’ouvres la boite t’as envie de vomir, tu peux manger que des bouts de pains avec de la mayo. La bouffe de l’extérieur des fois ça rentre, des fois pas. Pourquoi ? C’est pas normal.

Ils nous traitent comme des animaux, il y a des humiliations tout le temps. Y en a qui sont en grève parce que la viande est pas halal. Quand on est musulman on mange rien a part des yaourt et des haricots. On mange à 18h le soir, donc à 20h on a faim. Aux repas si t’arrives 5 minutes en retard t’as pas de repas. Le matin c’est de 7h à 7h30, t’arrives à 7H30 c’est mort.

Ils te fouillent après chaque repas. Ici tu peux même pas faire passer de bouffe aux parloirs. Depuis le début de la grève ils laissent paser les baguettes et les fromages après les repas. Ils proposent qu’on ramène tout en cellule depuis.

Quand on a mal aux dents, on donne que du doliprane.

Y en a ils ont déjà été enfermé au CRA plusieurs fois ces dernières années.

Tu voles tu vas au CRA, tu voles pas tu vas au CRA.

On veut pas être expulsé au bled, certains risquent la prison. Toutes nos affaires, nos familles et nos thunes sont en France.

Hier on était 50 en grève de la faim.

Au CRA2 y a déjà eu des incendites batiments 9, 10 et 11 y a quelques semaines. Y a eu 4 personnes arrêtees et aucun changement pour nous.

Le 8 novembre Mohammed est mort au CRA de Vincennes. La vie ici c’est pas possible. Soutien à ces proches et à ses co-detenus.

On veut sortir, on veut la liberté. On va pas faire marche arrière, on va aller jusqu’au bout, jusqu’a ce qu’on tombe par terre.

On a trois revendications :

  • De la nourriture végétarienne
  • Que les proches puissent donner de la nourriture pendant les visites
  • Libertés pour tous le monde

20 novembre 2019


Article publié le 21 Nov 2019 sur Paris-luttes.info