Janvier 22, 2021
Par Union Communiste Libertaire 49
305 visites


En plein cƓur de l’hiver la prĂ©fecture de Maine-et-Loire a dĂ©cidĂ© d’expulser la rĂ©quisition de la Grande Ourse. Les forces de rĂ©pressions dĂ©ployĂ©es sont tout simplement hallucinantes. Ce sont des centaines de policiers et de gendarmes qui ont poussĂ© Ă  la rue plusieurs dizaines d’habitant·es.

Dans un contexte rendu encore plus tendu avec la crise sanitaire et les mesures prises par le gouvernement (notamment le couvre-feu à 18h), cette décision de la préfecture est purement et simplement scandaleuse.

Une fois de plus l’État et les autoritĂ©s locales choisissent leur camp. Celui de la bourgeoisie locale. Rappelons en effet que le bĂątiment occupĂ© appartient au patron de la chaĂźne de restaurant La Boucherie et qu’on doute que ce bien immobilier lui servira Ă  loger des personnes prĂ©caires.

Les arguments habituels d’insalubritĂ© mis en avant par la prĂ©fecture ne tiennent pas longtemps face Ă  la nĂ©cessitĂ© de se loger pour des dizaines de personnes.

La situation de l’immobilier à Angers, à grands coups de gentrification, est de plus en plus tendue pour les classes populaires. On accueille à bras ouverts les riches et on expulse les pauvres.

Le groupe du du Maine-et-Loire de l’Union communiste libertaire apporte tout son soutien Ă  la Grande Ourse et Ă  toutes et tous ses habitant·es et participera Ă  toutes les initiatives qui seront organisĂ©es pour le droit au logement dans notre ville.

L’Union communiste libertaire 49




Source: Unioncommunistelibertaire49.fermeasites.net