Dans le n°86 de la revue Vacarme, quatre auteur·e·s se sont associé·e·s pour signaler à la gauche une unité qu’elle n’avait pas encore su se reconnaître. Dans un long texte intitulé « Le non-sujet de l’antisémitisme à gauche », Camilla Brenni, Memphis Krickberg, Léa Nicolas Teboul et Zacharias Zoubir, soulèvent le problème paradoxal de l’absence de « fracture » au sein d’une gauche communiant dans son propre silence et ses dénégations, pour ne pas dire sa complicité, sur la question de l’antisémitisme. Mais, de cette unité « enfin » retrouvée – par la dénégation, la minimisation, la relativisation, sur ce qui constitue le fond de l’abjection politique et morale au 20e siècle –, qui peut vouloir ?