[extrait]

Dans un entretien publié ce week-end dans Le Progrès, l’ancien doyen de la faculté de médecine alerte que la fusion des universités de Lyon et Saint-Étienne aurait, notamment, pour effet d’« annexer la faculté de médecine de Saint-Étienne à Lyon ». Cette mise en garde a d’autant plus de poids que la présidente de l’Université Jean Monnet, qui défend le projet de fusion, est elle-même issue de la faculté de médecine. Couac s’est penché sur ce projet et ses conséquences (n°9, printemps 2020).


ANALYSES ET RÉFLEXIONS

/
COUAC,
SAINT-ÉTIENNE,
ÉDUCATION – PARTAGE DES SAVOIRS,
UNE


Article publié le 01 Juin 2020 sur Lenumerozero.info