Dans la nuit du lundi 26 décembre, la fresque sur le site d’Airbus St Eloi a été salie à l’huile de vidange et taguée : “A bas la guerre et son business !”.

Airbus fabrique et vend du matériel militaire. Et les symboles patriotiques comme la devise républicaine, peints sur leur bâtiment, méritaient une petite redécoration.

Parmi d’autres dégueulasseries, Airbus fait aussi partie des entreprises qui exploitent la main d’oeuvre bon marché des personnes enfermées en taule.

Feu aux prisons !

Contre la guerre et son industrie !




Source: Iaata.info