Mai 7, 2019
Par Union Syndicale Solidaires
318 visites

Alors qu’Emmanuel Macron nĂ©glige toujours de prendre des dĂ©cisions structurantes sur la question climatique au niveau national, la France, qui prĂ©side le G7 cette annĂ©e, va devoir faire la dĂ©monstration de sa capacitĂ© Ă  initier une dynamique internationale fructueuse. Premier rendez-vous sous forme de test : le G7 Environnement, qui se dĂ©roule ce dimanche 5 mai et lundi 6 mai Ă  Metz.

Les ministres de l’Environnement du G7, accompagnĂ©s cette annĂ©e par des ministres de l’Environnement de pays partenaires, se retrouvent pour une rĂ©union prĂ©paratoire au sommet des chefs d’Etat qui se dĂ©roulera Ă  Biarritz du 24 au 26 aoĂ»t 2019. Le G7 regroupe les pays parmi les plus puissants et les plus riches du monde (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni).

Ils ont tous une dette climatique particuliĂšre et la responsabilitĂ© de conduire le travail politique nĂ©cessaire pour respecter la trajectoire +1,5°C prĂ©conisĂ©e par les scientifiques du GIEC et entĂ©rinĂ©e par l’Accord de Paris. D’autant plus que la mobilisation des citoyennes et citoyens n’a jamais Ă©tĂ© autant importante Ă  travers le monde pour demander aux dirigeants politiques de prendre les mesures drastiques qui s’imposent. Il est donc indispensable que ces Etats utilisent les espaces diplomatiques Ă  leur disposition pour faire avancer l’agenda climatique.

[…]

>> La France passera-t-elle le test du G7 environnement ?

Article publié le 6 mai 2019




Source: Solidaires.org