Les grands promoteurs privés ainsi que leurs laquais qui siègent dans les parlements et les  conseils de ville essaient de nous enfoncer dans la gorge de nouveaux projets industriels destructeurs. En guise de pitance, ils nous jettent  par  terre quelques emplois comme du pain lancé aux goélands. Ils poussent leur rhétorique infâme en nous présentant leurs plans de gazoduc et d’usine de liquéfaction de gaz comme des projets verts et durables.  Mais nous avons déjà joué dans cette pièce. Après avoir engrangé les profits, ils nous parleront de manque de débouchés pour leur produit, d’éventuelle fermeture et de délocalisation. Ils nous refileront même la note du nettoyage et de la décontamination en plus de la désolation sociale qui laisseront dans leur sillage. Mais pour les populations de bélugas, il sera déjà trop tard. 
Le Saguenay-Lac-St-Jean et la Côte-Nord sur le Nitassinan doivent cesser d’être des régions ressources et ses habitants et habitantes les dindons de la farce! Pour briser le cycle de domination et d’exploitation, pour retrouver la dignité, protéger la vie sous toutes ses formes et assurer un possible avenir aux prochaines générations, nous devons refuser ces grands projets destructeurs.
Pour organiser une résistance efficace, il est impératif de multiplier les moments de rencontre, de discussion et de réflexion collective pour mieux passer à l’action.
Pour ce faire, le Collectif anarchiste Emma Goldman, le Comité de défense et de décolonisation des territoires (CDDT) et d’autres complices organisent les 6 et 7 juillet  prochains une fin de semaine d’ateliers et de réflexion sur les projets destructeurs au Saguenay Lac-St-Jean.
Cette fin de semaine de campement se veut une occasion de lier des gens venant de différentes régions pour apprendre du territoire et des manières de le défendre. Une mobilisation s’organise déjà dans la région depuis plusieurs mois, entre groupes citoyens, écologistes et étudiants. Maintenant, nous appelons à un weekend de campement dans le but de rejoindre celles et ceux qui ne veulent pas attendre la fin du monde pour se mobiliser, qui veulent dès maintenant s’organiser pour défendre les territoires. Rejoignons-nous la fin de semaine du 6 et 7 juillet pour élaborer et penser la suite ensemble.
Nous appelons toutes les personnes soucieuses de la protection du fjord du Saguenay à se rejoindre pour discuter des entreprises et des projets qui le menacent.

——————————————–
Lieu: Terrain vague au coin des rues Tessier et Jacques-Cartier Est au centre-ville de Chicoutimi

Au programme : 

6 juillet : journée d’ateliers et de discussions

12:00 – dîner

13:00 – Les projets et les luttes en cours

14:15 – Récits de luttes décoloniales

15:30 – Discussion: comment on lutte, comment on gagne (récits et méthodes)

18:00 – Souper

19:30 – Discussion autour du feu – Quelles perspectives de luttes (ou Comment bloquer les projets ravageurs)

7 juillet : last call: visite de la fin du monde

Déjeuner

11:00    Départ en covoiturage pour visiter des projets extractifs autour du fjord.
     
Dîners et soupers collectifs gratuits sur place

Écrivez-nous pour les allergies.

La fin de semaine se passera à l’extérieur. Amenez des chaises, votre tente et votre matériel de camping si vous passez la nuit!

Les enfants sont bienvenus! Veuillez-nous écrire si vous aimeriez avoir du gardiennage.


Article publié le 15 Juin 2019 sur Ucl-saguenay.blogspot.com