Près de deux mois après l’agression armée revendiquée par un groupuscule néonazi contre les étudiants mobilisés de l’Université Paul Valéry Montpellier 3, c’est le groupuscule de droite réactionnaire « La Cocarde » qui tractait ce jeudi 30 janvier à l’Université de Montpellier (UM).

La haine et le nationalisme sont des poisons, restons vigilants.


Article publié le 14 Fév 2020 sur Scalp34.wordpress.com