Janvier 15, 2022
Par Paris Luttes
208 visites


Les travailleurs sans-papiers de Chronopost et de ses filiales Derichecourt et DPD, en piquet de grève à Alfortville (Chronopost et Derichecourt) et à Coudray-Monceaux (DPD) depuis début décembre se sont rendus jeudi 13 janvier devant la direction régionale de la Poste à Créteil (94). S’étaient joints au cortège d’autres travailleurs sans-papiers du 94 actuellement en piquet de grève à Genevilliers, devant l’agence d’interim RSI.

Ils ont manifesté jusqu’à l’antenne 94 du ministère du Travail. La demande de rendez-vous des délégués des postiers sans-papiers et des représentants des syndicats qui les soutiennent (Collectif des Travailleurs Sans-Papiers de Vitry – CTSPV94, Solidaires 94 et Sud PTT) a été refusée, mais les travailleurs ont tenu à manifester sur place.

« La lutte est dure, il fait froid, mais nous devons rester déterminés. Nous avons des droits et nous devons les faire valoir. Les patrons-voyous finiront par nous recevoir » a souligné l’un des représentants des travailleurs sans-papiers du Val-de-Marne en lutte.




Source: Paris-luttes.info