Juillet 29, 2021
Par Extinction Rebellion France
285 visites



Group
Created with Sketch.

Le mouvement Extinction Rebellion est aussi divers et riche que les rebelles qui y participent. Cet est espace
« Parole de rebelles Â» est ouvert Ă  toutes les contributions personnelles ponctuelles. Les avis exprimĂ©s ici par
les rebelles sont personnels et n’engagent que leurs auteur·e·s et pas le mouvement Extinction Rebellion dans son
ensemble (France et International).

TROP DE TROTTIS - La der des Tiers

Nous rentrons en résistance face aux start-ups de trottinettes électriques en libre service

Lettre ouverte d’un groupe de rebelles d’Extinction Rebellion Lyon.

Camarades, rebelles, lyonnais·e·s et non lyonnais·e·s,

En ce mois de juillet, nous, activistes du mouvement Extinction Rebellion, avons sabotĂ© 300 trottinettes appartenant aux start-ups Dott et Tier, les rendant inutilisables jusqu’à leur rĂ©paration. Pendant une soirĂ©e d’action, trois d’entre nous ont Ă©tĂ© arrĂȘté·e·s et ont passĂ© 18 heures en garde Ă  vue.

Nous revendiquons ces actes de résistance.

En septembre dernier, nous dĂ©montrions dans un long article sourcĂ© le caractĂšre anti-Ă©cologique et anti-social des trottinettes en free-floating. Celles-ci fonctionnant avec des batteries au lithium, elles sont aussi le symbole du capitalisme extractiviste et nĂ©o-colonial. C’est pour ces raisons que depuis plus d’un an, Extinction Rebellion Lyon sensibilise et agit directement contre ce mode de transport. Nous continuerons jusqu’à leur dĂ©part de Lyon.

Un amas de trottinettes en bordel à cÎté de l'hÎtel dieu de Lyon

Lyon – juin 2021 sur la Presqu’üle. Dott, Tier, vous ĂȘtes priez d’arrĂȘter de crĂ©er des jouets inutiles et polluants.

Nous luttons pour notre survie Ă  tou·te·s. AprĂšs des mois de juin et juillet marquĂ©s par de nombreuses catastrophes Ă©cologiques en Europe et dans le monde entier, il est indĂ©cent de voir nos Ă©lu·e·s et ces entreprises continuer leur business-as-usual. Depuis tant d’annĂ©es, et encore une fois ce 27 juillet, les scientifiques nous urgent de repenser nos rapports au Vivant, nos rapports de production et de consommation. Et nos Ă©lu·e·s continuent de nĂ©gocier avec le Capital. Le capitalisme industriel est une impasse qui nous mĂšne Ă  notre propre perte.

Nous ne sabotons pas les trottinettes Ă©lectriques pour notre plaisir.

Une grappe de trottinettes sabotĂ©es : oĂč qu'il est le smart boĂźtier ?

Ça ce sont des trottinettes qui se tiennent sages *

Nous avons une vie familiale et amicale, des loisirs, et mĂȘme des privilĂšges ; et nos actions illĂ©gales nous mettent en danger. Nous agissons lĂ  oĂč les institutions en place Ă©chouent. Quand les Ă©lu·e·s de la ville de Lyon demandent aux citoyen·nes s’iels veulent des casques sur les trottinettes Ă©lectriques (sondage lancĂ© le 28 juin dernier) (ce qui nĂ©cessiterait un changement de la flotte de trottinettes, merci l’écologie de façade), iels Ă©chouent Ă  rĂ©pondre de leur responsabilitĂ©. En orientant leur politique selon les vouloirs d’entreprises privĂ©es et non vers le bien commun, nos Ă©lu·e·s continuent Ă  bafouer nos dĂ©mocraties.

Ne nous y trompons pas ; malgrĂ© leur vernis de green-washing, Dott et Tier ont crĂ©Ă© des nouveaux besoins polluants.

Ne pas Ă©mettre de gaz Ă  effet de serre lors de la conduite de trottinettes ne signifie pas avoir un bilan carbone positif. Employer des gens en intĂ©rim en leur faisant miroiter un CDI ne fait pas d’eux une entreprise sociale.

Une mine d'extraction du lithium

VoilĂ  d’oĂč vient le lithium nĂ©cessaire aux batteries des trottinettes. Une photo rarement vue sur les jolis sites web de Dott, Tier ou de toutes autres entreprises greenwashĂ©es.

Camille pour XR :

Ces entreprises de trottinettes en libre-service inventent des besoins, extraient des matiĂšres premiĂšres dans des conditions opaques Ă  l’autre bout du monde et perpĂ©tuent la prĂ©caritĂ© de nombreux·se·s salarié·e·s en France. Ils sont un danger pour le prĂ©sent et pour notre avenir.

Quand une simple interdiction de transports polluants et inutiles semblent impossible à acter par nos élu·e·s ; il est temps de résister collectivement.

En septembre, l’action sera rendue publique, faisable par tout le monde.**

Lyonnaises, lyonnais, multiplions notre force, soyons prĂȘt·e·s.
Faisons entendre notre colĂšre et notre indignation.

Avec amour pour le Vivant et rage contre le systĂšme qui le dĂ©truit 💚 ✊

* Oui, nos actes polluent indirectement, nous le savons. Mais face Ă  la complaisance politique, nous agissons pour arrĂȘter au plus vite la rĂ©elle pollution : celle de fabriquer des engins inutiles qui remplacent seulement des usages moins polluants (marche, transport en commun, vĂ©lo).

** Pour participer, suivez-nous sur les réseaux sociaux ou abonnez-vous à notre liste mail. Liens à trouver sur la page dédiée XR Lyon.




Source: Extinctionrebellion.fr