Juillet 25, 2022
Par Contretemps
175 visites

[unable to retrieve full-text content]Lors des élections fédérales de septembre dernier, Die Linke, le parti de la gauche radicale allemande, a perdu près de la moitié de ses voix et a failli être exclu du parlement, n’ayant pas réussi à atteindre le seuil des 5% nécessaire pour avoir des élus. La catastrophe a été évitée du fait d’une disposition spécifique de la loi électorale allemande[1], mais cette déroute a accéléré la crise rampante du parti.




Source: Contretemps.eu