Après la crise du covid, la crise sociale ?


Depuis plusieurs jours, de grandes entreprises annoncent des plans sociaux massifs sous prétexte de devoir licencier pour sauver leur peau (tout en demandant des aides de l’état). Premières victimes ? Les travailleurs les plus précaires. Les patrons et les actionnaires, eux, sont biens tranquilles. Mais ces travailleurs ne sont pas décidés à se laisser faire. Ce samedi, plusieurs manifestations ont lieu un peu partout en France.

? A Tulle l’usine du constructeur auto américain Borg Warner va fermer d’ici 2022 en laissant 328 employés au chômage.

? A Lannion, c’est Nokia qui veut supprimer 402 des 770 emplois du site.

? À Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire, Airbus va mettre des milliers de familles sur la paille. Les salariés promettent de se défendre dans les semaines à venir.


Via : Cerveaux non disponibles


25k
fb-share-icon156695

27k


Article publié le 04 Juil 2020 sur Nantes-revoltee.com