Après s’être vue refuser ses doléances concernant la Loi Travail et s’être faite chasser de sa permanence, la CGT de Villers-Cotterêts a décidé de porter plainte contre Jacques Krabal.

Vendredi 29 avril, les délégués cégétistes de Villers-Cotterêts avaient rendez-vous à la mairie de Château-Thierry pour remettre leur motion contre la Loi Travail à Jacques Krabal, Député-Maire PRG. Celui-ci a, dans un premier temps, interdit aux journalistes présents d’assister à la rencontre.

Une rencontre qui n’a duré que quelques secondes puisque Jacques Krabal a mis dehors les syndicalistes les accusant d’être des « Fascistes rouges ». Ces derniers ayant visiblement eu le culot de lui reprocher le fait qu’il ait abandonné la tenue de ses permanences à Villers-Cotterêts depuis l’élection du maire FN de la ville.

Alors que les syndicalistes lui demandaient s’il allait voter pour ou contre la Loi Travail, le maire a refusé de répondre, pendant que son adjoint ironisait sur le cerveau des cégétistes…

Mardi 3 mai, à 14h, les syndicalistes avaient rendez-vous à la Gendarmerie de la Cité Alexandre Dumas pour porter plainte contre le Député-Maire