On peut lire dans la presse (surtout celle de nos ennemis), que D.Aubert (CFDT, conseillé général, mon général…) est pret à remettre ses troupes au turbin si le gouvernement (ses supérieurs) accepte la « clause du grand père », qui permettrait une partie de l’application de la réforme des retraites seulement aux nouveaux et nouvelles embauchées (sympa!). En réalité, bien qu’elle soit scélérate elle aussi, cette clause n’est qu’un détail dans le paquet cadeau de cette réforme qui nuira à toutes et tous, jeunes et vieilles (et vieux) sur le long terme.

Voila donc! Ceci illustre s’il le fallait encore le véritable rôle de ces faux syndicalistes (mais vrai représentants, grassement payés par les cotises). Rôle qui comme d’habitude est celui de casseurs (de grêves, de mouvements sociaux, d’espoir, de vies. Pas du système d’exploitation, bien évidemment!). C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont les seuls interlocuteurs que l’état supporte et avec lesquels il accepte de négocier nos vies (pour ces gens là, à l’humanité plus que douteuse, nos vies sont insignifiantes, sauf si elle les engraisse…)

Travailleurs, travailleuses, ne nous fions pas à ces ordures (fourbes, vendus, traitres…), au contraire défions les: ce sont nos pires ennemis!

N’oublions pas non plus qu’après cette réforme des retraites, qui succède à celle du des lois du travail, vient celle de la sécu (et pleins d’autres belles surprises…)

Enjoy?


Article publié le 11 Déc 2019 sur Nantes.indymedia.org