Mars 27, 2021
Par CNT
317 visites


Quand un gouvernement précarise la fonction publique dans tout son ensemble (statuts, salaires, temps de travail, effectifs).

Quand un gouvernement ne répond pas aux revendications des précaires en grève (AED et AESH), en lutte pour leurs droits (titularisation/CDIsation, prime covid, hausse des salaires…).

Quand un gouvernement ne donne pas les moyens (financiers et matériels) aux familles pour que la scolarité puisse continuer dans de bonnes conditions en distanciel.

Quand un gouvernement évoque la vaccination comme solution mais n’a pas assez de doses et ne priorise pas les personnels en 1re ligne qui doivent continuer à travailler malgré les risques.

Quand un gouvernement ne met pas en place des mesures de demi-groupes dans tous les établissements scolaires avec une priorité pour les élèves en situation de décrochage.

Quand un gouvernement impose un protocole impossible à mettre en place (bâtiments non adaptés, manque de personnel, classes surchargées, brassage des élèves dans d’autres classes, cantines bondées).

Quand un gouvernement ne donne pas les moyens pour étudier (hausse des bourses, gel des loyers, RSA 18-25 ans, crèches universitaires…) pour répondre à la précarité des étudiant.e.s et de l’ensemble de la jeunesse.

Quand un gouvernement expulse du pays des étudiant.e.s, lycéen.e.s, collégien.e.s, enfants et leurs familles en pleine année scolaire.

La catastrophe éducative c’est quand le gouvernement priorise le capitalisme et le nationalisme au mépris de la santé des enfants, de leurs familles et plus généralement sur la santé de l’ensemble des travailleu.se.r.s.

Les logiques capitalistes du gouvernement, allié du patronat, détruisent ce que nous avons de plus précieux : le service public. Face à ce constat alarmant, notre syndicat reste solidaire de tous les travailleu.r.se.s qui continuent leurs missions sur le terrain, tu n’es pas seul.e, organise toi !

Les contaminations et les transmissions sont réelles, le risque zéro n’existe pas. L’ouverture des écoles fait partie du maintien “quoiqu’il en coûte” de l’activité économique. La continuité du service public et la continuité pédagogique ne doivent en aucun cas nuire à la santé physique et mentale des travailleu.se.r.s.

STOP à la précarité et au mépris de l’État et du patronat qui jouent avec nos vies en pleine crise sanitaire !

Organisons la grève générale reconductible

CNT SEST Lorraine

Let’s block ads! (Why?)




Source: Cnt-f.org