Avril 26, 2018
Par Union Syndicale Solidaires
48 visites


À l’occasion du triste anniversaire de l’accident de Tchernobyl, des actions auront lieu partout en France pour rappeler que la catastrophe n’est pas terminée et exiger une sortie du nucléaire.

Une catastrophe sans fin

Le 26 avril 1986, le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait, répandant son panache radioactif sur toute l’Europe. 32 ans après, la catastrophe continue de se déployer, comme le montre le tout récent documentaire Tchernobyl, le monde d’après. Réalisé par l’association Enfants de Tchernobyl Belarus avec le soutien de scientifiques indépendants, celui-ci donne la parole aux derniers « liquidateurs » de l’accident et à toutes celles et ceux qui tentent tant bien que mal de réduire les dommages pour la population.

En effet, une grande partie des substances rejetées resteront radioactives pendant des siècles. Comme elles s’infiltrent progressivement dans le sol, celles-ci continueront à contaminer les produits agricoles pendant des décennies, puisqu’elles resteront mobilisables par les racines des plantes. Par ailleurs, les substances absorbées par les populations lors du passage du nuage ont démultiplié la fréquence de certaines maladies. Loin d’être épargnées, les générations nées après 1986 sont de plus en plus touchées, attestant du caractère héréditaire et dégénératif de certaines pathologies. Ainsi, comme le démontre la pédiatre Galina Bandazhevskaïa, les malformations cardiaques congénitales chez les enfants de la région de Minsk sont maintenant 10 à 20 fois supérieures à la normale [1].

Plus que jamais, il est urgent que soient publiées et diffusées largement les études sanitaires rendant compte des conséquences de cette catastrophe.

En France, une situation pré-accidentelle ?

[…]




Source: