Il ne restait déjà plus que 3 centres d’accueil CAF à Marseille pour 870 000 habitant.es, un dans le 2e, un dans le 9e, et un dans le 14e. Celui du centre-ville à Malaval est maintenant « temporairement fermé ». Le prétexte ? Des incidents dans l’espace libre-service de l’accueil au cours des derniers mois… La direction prétexte l’urgence, alors qu’il n’y a pas eu de recrudescence de ces incidents juste avant cette fermeture.

Et puis, comment s’étonner qu’il y en ait des incidents, quand il est maintenant presque impossible de venir à la CAF en personne pour régler ses problèmes ! Tu m’étonnes qu’on s’énerve quand après des heures de queue on te file un rdv dans plusieurs semaine après être redirigé sur un « service dématérialisé » alors que tu ne touche pas ta maigre alloc qui est le seul truc qui met quelque chose dans l’assiette. La belle ironie de fermer une CAF à cause d’un problème créé par… le manque de CAF ! Mais pour être sur qu’on comprenne bien qu’elle se fout de notre gueule, la direction de la CAF 13 précise que « des volontaires en service civique […] seront présents dès le mois de novembre dans les centres sociaux à proximité ». [1]

Actions, Mobilisations

Solidarité internationale

Toute la semaine, des rassemblements en soutien au mouvement social au Chili ont eu lieu au Vieux Port, suivi d’une manif samedi en fin d’aprèm. Un peu plus tôt, c’est la manif en soutien au Rojava qui prenait la rue, suivi dans la soirée d’une autre banderole sur l’église des Réformés.. Et dimanche le traditionnel rassemblement de soutien au peuple algérien en lutte.

« Emmanuel Macron, tête de con, on vient te chercher chez toi ! » Plus de 200 gilets jaunes ont pris la rue à Pertuis ce samedi. [2]

Amiante au collège Versailles

Suite à la mobilisation des enseignants et parents d’élèves du collège Versailles (3e), le chantier a été interrompu à la demande de la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail le 18 octobre. Des études vont être menées pendant les vacances scolaire. Ceci alors département, préfecture et rectorat faisaient jusque là la sourde oreille. Auraient-ils fait preuve de tant de désinvolture si le collège avait été situé dans le 8e ?

« Un tas de gravats poussiéreux résultant de la destruction du préau de l’entrée des élèves a été désamianté, sans confinement. Les jours de mistral nous avions les yeux qui piquaient », raconte un enseignant.

 [3]

Procès, prisons

Une cinquantaine de parties civiles ont été reçu au tribunal par les 3 juges d’instruction dans l’affaire des effondrements rue d’Aubagne vendredi 18. Le prochain rapport d’expertise doit être rendu le 30 mars 2020, à ce jour personne n’a encore été mis en examen… [4]

En parlant d’affaire qui traîne où personne n’est mis en examen, deux juges d’instruction viennent finalement (le 22 octobre) d’être nommés dans l’enquête sur l’assassinat par la police de Zineb Redouane, deux mois après que l’enquête soit dépaysée à Lyon. Pour rappel, le procureur adjoint de Marseille André Ribes était présent ce soir là aux côtés des CRS qui ont fait feu sur Zineb.

Le mardi 22, Dominique Tian (LR), premier adjoint au maire de Marseille a été condamné en appel à 18 mois de prison avec sursis, 5 ans d’inéligibilité, et 900.000 euros d’amende pour « blanchiment de fraude fiscale » et « déclaration mensongère de patrimoine ». [5]

3+4+2+…

Le 25 octobre à Grenoble avait lieu l’audience en appel de Pierre M., pour « aide à l’entrée d’un étranger ». En janvier dernier il avait pris 3 mois avec sursis. Manque de bol pour les keufs, une vidéo vient, une fois de plus, contredire leur version. Rendu du délibéré le 21 novembre.

Quelques jours plus tôt, Kevin L. a écopé de 2 mois avec sursis en appel, contre 4 mois en première instance en janvier. Deux autres personnes ont été condamnées cette année, en plus des 3+4 de Briançon l’année dernière, qui ont fait appel. Ceci alors que 4 personnes sont mortes en tentant de traverser le frontière dans le briançonnais depuis 2017… [6]

Racisme

Le maire RN de Fréjus a prit un arrêté interdisant la circulation la nuit des personnes mineures non accompagnées, dans un périmètre qui recouvre les abords d’un centre d’accueil pour mineurs étrangers isolés. Ceci quelques jours après avoir demandé la fermeture du centre auprès du département. [7]

Grèves

Les urgentistes de la Timone sont toujours en grève ( 34 sur 39 médecins et la totalité des 180 infirmer.es et aides soignant.es) pour réclamer d« es effectifs supplémentaires et de meilleures conditions de travail et d’accueil des patients ». À partir du 4 novembre, le service des urgences de la Timone prévoit de commencer la grève du codage des actes médicaux : « il s’agit de « retenir » les fichiers informatiques qui doivent être transmis à l’assurance maladie pour que les actes soient ne soient plus payés à l’hôpital. » [8]

Le mouvement social se poursuit à la SNCF, avec une journée de grève ce dimanche 27. [9] Par ailleurs, Facebook s’illustre une fois de plus dans la censure des activités de contestation sociales. Depuis le début du mouvement des droits de retrait du 18 octobre, il a restreint voir bloqué les pages de SUD Rail Fédération, Sud Rail centraux, SUD Rail Paris Nord et une page de la CGT Cheminot. [10] Ces mesures de censure font suite aux attaques à répétition sur les pages d’infos militantes (voir ici et ).


Article publié le 30 Oct 2019 sur Mars-infos.org