Mai 5, 2017
Par CQFD
332 visites


Souvenez-vous, le mois dernier, en Une du CQFD n°153, on trouvait sous le titre « La police tue » un joli dessin d’Étienne Savoye représentant trois keufs rigolards qui ajoutaient : « Surtout des Noirs…, des Arabes…, et un peu des Chinois ! » Nous ne nous attendions certes pas à nous faire des amis dans les maisons poulagas. Mais quelle ne fut pas notre franche rigolade en tombant sur un « communiqué » d’Alternative Police, la branche condée de la CFDT (Police + CFDT ? Combo !). Ce jeune « syndicat », fondé en 2015, cherche visiblement à se faire un blaze en multipliant les coups de gueule à l’encontre de ceux qui oseraient prétendre que la police, des fois, elle déconne. Et, donc, ils reprochaient à CQFD « avec effroi et indignation » « la stigmatisation de la police » par cette fameuse Une et en appelaient à l’État pour nous faire interdire. Ni une ni deux, notre équipe a phosphoré (pendant nos vacances !) sur un communiqué de réponse qui enfonce, bien évidemment, le clou. Nous avions presque envie que le ministère de l’Intérieur fasse la bêtise d’écouter ses petits poulets pour que, lors d’un nouveau genre de procès de presse, l’on fasse cette fois celui de la police. Hélas, les bleus semblent être des foies jaunes. Car, de fait, la police tue. Surtout des Noirs, des Arabes, des Asiatiques, mais aussi des Manouches et des Polynésiens. Sans oublier Rémi Fraisse.

N’empêche ! Ce fut l’occasion de constater une fois de plus, sur nos rézos socios, notre site, nos apéros, combien vous, lecteurs et lectrices, étiez solidaires du Chien rouge et de ses bénévoles contributeurs et contributrices. Et, fatche ! Ça nous fait toujours du bien !




Source: