Janvier 25, 2022
Par Manif Est
163 visites

Dans le cadre des rendez-vous mensuels de sa bilbiothèque, la librairie Quartier Libre vous invite le 2 février prochain à venir arpenter les deux livres suivants : La domination policière de Mathieu Rigouste et Abolir la prison du collectif Matsuda.

Le dernier week-end de février (vendredi 25) la librairie Quartier Libre aura le plaisir d’accueillir Mathieu Rigouste et le collectif Matsuda pour parler domination policière et abolition de la police. Vous pouvez d’ores et déjà réserver votre créneau.

En attendant, et pour venir un peu outillé.e à cette rencontre, Quartier Libre vous invite à venir arpenter les deux livres de ces auteur.e.s lors du prochain rendez-vous de la bibliothèque, mercredi 2 février de 15h à 18h.

La domination policière, Mathieu Rigouste (version augmentée), octobre 2021 :

La violence policière n’a rien d’accidentel, elle est rationnellement produite et régulée par le dispositif étatique. La théorie et les pratiques de la police française sont profondément enracinées dans le système colonial : on verra dans ce livre qu’entre les brigades nord-­africaines dans les bidonvilles de l’entre-deux-guerres et les brigades anti-criminalité (les BAC) dans les « cités » actuelles, une même mécanique se reproduit en se restructurant. Il s’agit toujours de maintenir l’ordre chez les colonisés de l’intérieur, de contenir les territoires du socio-apartheid. Le développement des armes « non létales » – Flash-Ball, Taser… – propulse aussi une véritable industrie privée de la coercition. Rigouste montre comment l’expansion du marché international de la violence encadre la diffusion des doctrines de la contre-insurrection et permet de les appliquer à l’intérieur des métropoles impériales.

Cette enquête, fondée sur l’observation des techniques et des pratiques d’encadrement et de ségrégation depuis ceux qui les subissent et les combattent, montre comment le pouvoir policier assure la reproduction des dominations capitalistes, racistes et patriarcales dans la France contemporaine.

Depuis sa publication en 2012, La domination policière a trouvé un écho durant les grandes séquences de luttes et les épisodes de répression. La présente édition est actualisée et augmentée.

https://lafabrique.fr/la-domination-policiere-2/

Abolir la prison, collectif Matsuda, septembre 2021 :

Minneapolis, mai 2020.

George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, meurt étouffé par la police. Une vague de contestations, inédite depuis les années 1960, s’empare du pays. Manifestations, mobilisations sur les réseaux sociaux, pillages : la singularité de ce mouvement tient autant à son ampleur qu’à la radicalité de ses propositions. Il ne s’agit plus de dénoncer les dérives de l’institution policière, mais de questionner son existence même.

Defund and Abolish the police, démanteler la police et ses financements, sont des mots d’ordre qui, vus de France, peuvent sembler bien abstraits. Ils s’inscrivent pourtant dans l’histoire de la lutte des Noir·es contre l’esclavage et l’incarcération de masse. Ils s’incarnent aussi dans des expériences de justice transformatrice, de solidarité communautaire, d’autodéfense et de soin féministes.

En traduisant plusieurs textes écrits aux États-Unis ces dix dernières années, ce recueil souhaite autant documenter que transmettre ce nouvel abolitionnisme : vivre sans police.

https://abolirlapolice.org/

À mercredi prochain à Quartier Libre au 11 Grande Rue à Nancy.




Source: Manif-est.info