Juillet 6, 2022
Par Le Poing
183 visites


L’équipe de la BASE Montpellier.

Les groupes locaux d’Alternatiba/ANV-Cop21, de Greenpeace et d’Extinction Rébellion se fédèrent autour d’un projet de lieu pour nourrir les luttes écologistes à Montpellier et alentours. Pour ce faire, ils ont lancé une campagne de financement participatif afin d’acquérir un local. Le Poing s’est entretenu avec Delphine, porte parole de la BASE, pour en savoir plus.

Bonjour Delphine, peux-tu nous dire comment est né le projet de la BASE ?
Le projet a commencé à se monter en octobre/novembre, et on l’a lancé officiellement en mars dernier. L’idée, c’était de mutualiser les forces de nos associations et collectifs pour faire imposer nos combats et offrir un espace identifié pour toustes les montpelliérain.es qui souhaitent s’engager en faveur de la transition écologique et sociale. Les trois groupes (Alternatiba/ANV-Cop21, Greenpeace et Extinction Rébellion) se sont donc fédérés en une association, la BASE, avec une gouvernance partagée équitablement.
La BASE souhaite à la fois être un lieu dédié aux alternatives en semaine et un bar associatif ouvert au moins 3 soirs par semaine (les jeudis, vendredis et samedis soir). L’idée n’est pas de faire concurrence à des locaux déjà existants comme le Barricade ou la Carmagnole, nous voyons cela comme une complémentarité.

Où sera-t-il situé et qu’y trouvera-t-on ?
On cherche un local dans le centre, pour qu’il soit accessible à des gens plus largement que le seul milieu militant. Le but c’est de travailler ensemble pour un changement radical de société, donc on garde notre radicalité, on va pas faire des ateliers de fabrication de brosse à dent en bambou (rire). L’idée c’est de faire de faire un bar associatif avec des ateliers, des temps de formations, des conférences, des rencontres, et d’en faire un espace de coworking pour des associations qui respectent notre charte. On veut en faire un lieu inclusif et bienveillant.

Vous avez lancé une campagne de financement participatif pour développer le lieu, tu peux nous en dire plus ?
Certains de nos groupes auraient pu avoir le droit à des subventions, mais on a choisi le financement participatif pour garder notre indépendance. La campagne se termine le 15 juillet, et on a récolté presque 13 000 euros sur les 20 000 qu’on avait fixé.

Pour participer à la cagnotte : https://www.zeste.coop/fr/la-base-montpellier
Les dons sont défiscalisés à hauteur de 66%.




Source: Lepoing.net