Décembre 17, 2020
Par Extinction Rebellion France
214 visites


Dans le cadre du Procès 5G France prévu pour le 16 décembre, XR publie une série d’articles pour tenter d’en savoir plus sur cette technologie encore peu connue du grand public. D’abord nous nous sommes intéressés aux aspects techniques de la 5G, ou “NR” pour les intimes, à présent nous développons les divers enjeux de cette révolution annoncée.

L’objectif de ces articles est de partager une vision la plus objective possible du sujet, afin que chacun puisse se faire une opinion personnelle.

Retrouvez toutes les informations sur la campagne 5G

Lire l’épisode 5

A t’on vraiment besoin de la 5G ?

La transition est déjà lancée mais il n’est pas trop tard pour se poser la question. Nous devons nous demander quels usages nous voulons faire d’internet et des avancées technologiques en matière de télécommunication, y compris la fibre optique et les systèmes satellitaires comme Starlink.

La 5G peut apporter des bénéfices réels à notre société, par exemple dans la gestion de la circulation urbaine en baissant les taux de mortalité routière, ou dans le secteur médical en permettant l’utilisation d’implants connectés, au service du handicap.

Cependant, on sait que l’utilisation immodérée de la bande passante en en particulier des services de streaming fait augmenter dramatiquement la consommation énergétique des réseaux.
Est il nécessaire de regarder une vidéo en 4K plutôt qu’en 1080p ? A t’on vraiment besoin de se téléphoner en visio ? Nous devons apprendre à nous poser ces questions au jour le jour, en gardant à l’esprit que ces petits compromis auront de vrais conséquences sur notre avenir écologique.

L’éducation et la sensibilisation des nouvelles générations aux enjeux de la sobriété numérique seront cruciales pour réussir à préserver les ressources énergétiques de demain et limiter les réchauffement climatique.

Tentons une introspection : vous êtes vous dernièrement plus souvent senti saturé par internet plutôt qu’en manque de réseau ? si oui, vous n’êtes probablement pas seul.e. Pour beaucoup d’entre nous, notre vie est à présent tellement dépendante d’internet que nous avons du mal à nous rappeler l’époque où nous n’avions pas de smartphone.

Aussi peut t’on se demander, qui souhaite créer en nous ce besoin de 5G ? Qui profite financièrement de l’augmentation des vitesses de transferts ? Reed Hastings, fondateur de Netflix, à déclaré que le temps de sommeil des gens est son premier concurrent [1]. Mais parmi les obstacles principaux au développement des géants de l’audiovisuel se trouve la limite en bande passante.

Les multinationales du numérique font constamment pression sur les gouvernements pour accélérer l’adoption de la 5G, aussi bien les GAFAM que les fabricants de matériel de télécommunication. En effet, entre 2014 et 2017, Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft ont déclaré avoir dépensé plus de 12 millions d’euro en lobbying auprès de la commission Européenne[2].


Sources :

  1. slate.fr
  2. voxeurop.eu

Argumentaire résumé

  • Utilité discutable
    • Pas de nécessité de débits plus rapides pour les usages grand public
    • Couverture réseau toujours aussi inégalitaire : fracture ville / campagne amplifiée
    • Consommation accrue d’énergie et de ressources :
    • Nouveau réseau qui s’ajoute aux précédents sans les remplacer
    • Débits plus importants qui tirent la consommation de données vers le haut malgré une consommation d’énergie / octet plus faible : impact énergétique global qui augmente par effet rebond
    • Fréquences utilisées nécessitent la multiplication d’antennes : plus de ressources et d’énergie
    • Incitation à l’achat de smartphones compatibles 5G : obsolescence accélérée des smartphones 4G
  • Impact sanitaire non évalué
    • Attribution des fréquences et mis en place des antennes sans attendre les résultats des études de l’ANSES
    • Multiplication des antennes impliquant une exposition plus importante à des fréquences aux effets encore non évalués à long terme
    • Principe de précaution (inscrit dans la loi) bafoué
  • Reniement démocratique
    • Reniement du Gouvernement de l’engagement pris auprès de la Convention Citoyenne pour le Climat de lancer un moratoire sur le déploiement
    • Aucune consultation des citoyens sur ce choix technologique lourd

Debunk des contre-arguments courants
  • Tous nos voisins passent à la 5G / retard technologique si on ne s’y met pas
  • La 5G est indispensable à l’économie / va générer de nouveaux usages et de l’emploi / télémédecine
  • La 5G est plus efficace énergétiquement que les autres réseaux / antennes relais intelligentes
    S’il est vrai qu’un octet transmis en 5G demandera moins d’énergie qu’un octet transmis en 4G, l’augmentation du débit permis par la 5G va augmenter les quantités de données consommées. Cet effet rebond est bien réel et est d’ores et déjà observé dans les régions où le 5G est déjà déployée : on observe au final une augmentation de la consommation énergétique du réseau internet téléphonique.
  • La 5G va accélérer la dématérialisation de l’économie et donc permettre de la décarboner.
    La part du numérique dans les émissions de GES progresse de plus en plus rapidement (données ci-dessous) : l’impact de la dématérialisation est bien réel en émission de GES.

Quelques chiffres pour y voir plus clair
  • Impact du numérique : (Déployer la sobriété numérique, Shift Projet)
    • 4% des émissions de GES mondiales en 2019 (même ordre de grandeur que l’aérien)
    • augmentation de 8%/an des émissions de GES
    • 8% des émissions des GES mondiales en 2025 (Projection “business as usual”)

    (Re)lire l’épisode 1




Source: Extinctionrebellion.fr