Septembre 28, 2021
Par Point De Ruptures
326 visites


La guerre du fascisme turc contre la guérilla kurde dans les montagnes s’est encore intensifiée cette année, notamment dans le sud du Kurdistan. Des bombardements aériens et d’artillerie sont effectués quotidiennement sur les positions de la guérilla. Les attaques de l’armée turque sont également menées à l’aide d’agents de guerre chimique – du gaz toxique ! La campagne « Des masques à gaz pour la guérilla » a déjà permis d’acheminer plus de 700 masques à gaz et d’innombrables filtres dans les montagnes au cours des deux dernières années. Mais il en faut encore beaucoup plus. Donc, une autre tentative, collectons autant d’argent que possible.

Car la victoire de la guérilla signifie la chute du fascisme turc !

Depuis le début de l’année, la Turquie a intensifié la guerre au Kurdistan du Sud. L’armée turque tente par tous les moyens de prendre le contrôle des zones tenues de la guérilla. Il y a des bombardements quotidiens dans les montagnes et les villages de montagne. Mais la guérilla donne du fil à retordre à la Turquie.

En effet, la guérilla du XXIe siècle a développé de nouvelles stratégies et tactiques pour réduire à néant les attaques répétées de l’ennemi apparemment surpuissant. Il leur est donc possible de déterminer eux-mêmes le moment et le lieu de la confrontation. Les méthodes sont aussi variées qu’efficaces : attaques aériennes, opérations de sabotage ou infiltration des bases ennemies. La deuxième plus grande armée de l’OTAN est incapable de briser la résistance héroïque des guérilleros dans les montagnes.

L’État turc s’appuie donc sur des attaques aériennes. En plus des tonnes d’explosifs, des agents de guerre chimique sont également utilisés dans les bombardements. Le centre de presse du HPG (l’unité de guérilla du PKK) a déclaré : « Depuis près de cinq mois, l’État turc n’a pas réussi à briser la résistance de la guérilla, malgré les technologies d’armement les plus modernes. Elle continue à commettre chaque jour des crimes de guerre en violation des droits de l’homme par l’utilisation de gaz toxiques et chimiques. » En deux jours seulement, plus de 18 attaques aux armes chimiques ont été enregistrées dans la région d’Avaşîn. Le gaz toxique est utilisé pour frapper également les bunkers et les grottes de la guérilla qui ne peuvent être détruits par des bombardements conventionnels.

Le HPG est alarmé et demande un soutien immédiat. C’est pourquoi nous disons : La guérilla a besoin de masques à gaz ! Afin de pouvoir continuer à apporter des masques à gaz dans les montagnes, nous lançons un appel aux dons. L’argent sera utilisé pour organiser des filtres et des masques à gaz.

Défendre la perspective révolutionnaire au Kurdistan signifie également renforcer les forces révolutionnaires ici. Et vice versa : pour renforcer nos luttes, nous devons défendre la révolution au Kurdistan !

Compte de dons :
Rote Hilfe Schweiz
8036 Zurich (Suisse)
CH82 0900 0000 8555 9939 2
Motif de paiement : « Masques à gaz »

Informations bancaires supplémentaires pour les virements hors de Suisse :
PostFinance, Mingerstrasse 20, 3030 Berne, Suisse.

BIC (code SWIFT) : POFICHBEXXX



on Twitter


on Facebook




Source: Pointderupture.noblogs.org