La modernité occidentale se définissait par le projet d’apporter la liberté à toutes et tous, au contraire des civilisations qui en avaient fait le privilège d’une minorité. Mais le fiasco manifeste de ce projet invite à questionner l’idée de liberté sous-jacente. Sous l’idéal d’émancipation comme arrachement à la nature, ce livre décèle la vieille aspiration aristocratique à la délivrance : le désir de mener une vie déchargée des tâches pénibles de la vie quotidienne. Contre ce désir nihiliste, il est temps de renouer, in extremis, avec la quête d’autonomie matérielle et politique : prendre nous-mêmes en charge notre subsistance, de manière collective et égalitaire.

Accompagné de grignotage réconfortant.




Source: Iaata.info