La véritable tuerie qu’ont opérée les forces armées françaises dans l’île d’Ouvéa, voici trois décennies, a conditionné la signature des accords régissant actuellement la Nouvelle-Calédonie. Le nouveau récit de Joseph Andras, Kanaky (1), permet de mieux apprécier le résultat du référendum sur l’indépendance qui s’est déroulé le 4 novembre dernier dans le cadre de ces accords.


287 février 2019